•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un plan provincial pour protéger la région de Bighorn

Vue sur un lac entouré de montages.

Le gouvernement de l'Alberta souhaite préserver la région de Bighorn, près des Rocheuses, en la désignant comme parc provincial protégé.

Photo : Gouvernement de l'Alberta

Radio-Canada

Le gouvernement de l'Alberta a présenté vendredi son projet de création d'une zone protégée dans l'arrière-pays de Bighorn, dans les Rocheuses. La province entend ainsi stimuler l'industrie touristique de cette région située entre Jasper et Banff.

Un peu plus d’une trentaine de parcs provinciaux en Alberta sont aussi reconnus comme aire protégée, ce qui leur assure un « haut niveau de préservation ».

Les militants du NPD avaient justement voté, lors du congrès du parti en octobre dernier, pour la création d’un parc protégé dans la région.

En plus de créer le parc provincial protégé de Bighorn, le plan propose la création de trois parcs provinciaux dans le même secteur, soit les parcs provinciaux de Rivière North Saskatchewan, de David Thompson et de Ya Ha Tinda.

Quatre aires de loisir provinciales seront également aménagées dans le secteur pour favoriser les sports en plein air et le tourisme. Le projet représente 400 000 hectares de nouvelles aires protégées dans la province.

Pour mettre en oeuvre ce plan, le gouvernement investira 40 millions de dollars sur 5 ans pour couvrir les frais d’opération du projet.

L’argent servira par ailleurs à la mise en place d’infrastructures pour les touristes, telles des terrains de camping et des aires de loisir, notamment pour les randonneurs, les pêcheurs et les cyclistes.

La province prévoit gérer ces espaces protégés en collaboration avec des groupes de bénévoles, les Premières Nations et les Métis de la région.

Ce mélange de parcs, d'aires de loisir et cette zone de terres publiques a le potentiel d’être la plus grande opportunité de développement touristique de la région.

Shannon Phillips, ministre de l’Environnement et des Parcs

Développer le tourisme dans la région

D’après le gouvernement, les retombées économiques de ce projet seront importantes pour les municipalités en périphérie.

Shannon Phillips croit que l’initiative permettra la création d’emplois et que, grâce à cela, la région deviendra un attrait touristique.

Pour les amateurs de véhicules tout-terrain et de motoneiges, des zones précises seront délimitées. Certains craignent toutefois que leurs chemins soient plus restreints.

Le gouvernement voit cette proposition comme une façon de mieux protéger les cours d’eau comme la rivière North Saskatchewan, la source d'eau potable des résidents d’Edmonton. Elle permettra aussi, selon lui, d'offrir des activités extérieures de haute qualité et d'assurer un soutien continu aux terres des Premières Nations.

Le gouvernement invite les Albertains à donner leur point de vue sur ce projet jusqu’au 31 janvier à travers un sondage en ligne. Le plan devrait être présenté à nouveau au printemps 2019.

Alberta

Protection des écosystèmes