•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles nominations au Conseil consultatif des affaires francophones

Une statue dorée trône sur un dôme.

Mona Moquin devient membre du conseil consultatif des affaires francophones du Manitoba et Alexandre Brassard est confirmé à son poste pour un deuxième mandat.

Photo : Radio-Canada / Jason Empson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement du Manitoba a procédé à deux nominations au Conseil consultatif des affaires francophones (CCAF) : Mona Moquin rejoint le comité à titre de nouvelle membre, et Alexandre Brassard est reconduit pour un deuxième mandat.

La ministre responsable des Affaires francophones, Rochelle Squires, a fait l’annonce de ces changements vendredi par voie de communiqué.

Mona Moquin, originaire de La Broquerie, est enseignante au Centre scolaire Léo-Rémillard et a occupé le poste de vice-présidente de l'Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba.

« J’espère apporter une voix de la jeunesse, j’ai remarqué que je suis la plus jeune de ce comité », dit la jeune femme de 28 ans, qui ajoute qu’elle sera aussi une voix « francométisse ».

Mona MoquinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'artiste visuelle et bijoutière Mona Moquin

Photo : Julie Winicky

« C’est un honneur. Lorsque j'ai reçu l’invitation de postuler pour siéger à ce comité, j'étais surprise parce que je ne m’attendais pas à ce qu’un organisme de la francophonie manitobaine me demande d’y siéger et j’ai hâte de voir comment on va contribuer. »

Michèle Lagimodière-Gagnon, de Lorette, quitte le Conseil après un mandat de deux ans.

Alexandre Brassard, qui est doyen de la Faculté des arts et des sciences et professeur de sciences politiques à l'Université de Saint-Boniface, est pour sa part renommé au conseil après un premier mandat de deux ans.

Jacob Atangana-Abé, Aileen Clark et Louis Tétrault sont les autres membres de la communauté qui poursuivent leur travail au sein du CCAF. Le conseil est coprésidé par le greffier du Conseil exécutif et un représentant de la Société de la francophonie manitobaine, et comprend aussi plusieurs sous-ministres et la directrice du Secrétariat aux affaires francophones.

Établi par la Loi sur l'appui à l'épanouissement de la francophonie manitobaine adoptée en juin 2016, le CCAF a pour mandat d'épauler la ministre responsable des affaires francophones et de formuler des recommandations. Les membres doivent se rencontrer au moins deux fois par an.

Avec des informations de Christian Riou

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !