•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réaménagement des plaines LeBreton : Melnyk poursuit ses partenaires pour 700 M$

Des espaces verts, un plan d'eau devant le nouvel amphithéâtre des Sénateurs d'Ottawa

Un dessin du projet de réaménagement des plaines LeBreton par le groupe RendezVous LeBreton montrant le nouvel amphithéâtre des Sénateurs d'Ottawa.

Photo : Courtoisie /RendezVous LeBreton

Radio-Canada

Le groupe Capital Sports Management Inc. (CSMI), dirigé par le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa, poursuit son partenaire dans le projet de développement des plaines LeBreton, pour « des dommages et intérêts découlant de l'échec du partenariat », peut-on lire dans la poursuite.

L’entrepreneur Trinity Development Group Inc., John Ruddy et Graham Bird Associates sont poursuivis pour 700 millions de dollars par CSMI.

La Commission de la capitale nationale (CCN) avait annoncé, jeudi, que les partenaires du groupe RendezVous LeBreton (GRL) n’avaient pas résolu des enjeux au sein de leur partenariat.

CSMI soutient que le partenariat a échoué en raison d'un conflit d'intérêts. La construction d'une tour de 65 étages au 900, rue Albert par le groupe Trinity Development serait au coeur du litige, révèle la poursuite. Ce projet, voisin des plaines, serait en concurrence directe avec celui de GRL.

[John] Ruddy et Trinity auraient dû faire part du conflit au [consortium] CSMI et se retirer du partenariat ou harmoniser les deux projets, selon la poursuite. Au lieu de cela, Ruddy et Trinity ont utilisé à mauvais escient des renseignements confidentiels sur le projet LeBreton et ont abusé de la confiance que CSMI avait en eux. 

Si les partenaires de Melnyk n'avaient pas abusé de leur position, CSMI aurait profité du réaménagement des plaines LeBreton et les amateurs auraient pu profiter d'un nouvel aréna en plein centre-ville, soutient la poursuite.

[L'équipe de Melnyk] est déçue de la tournure des événements. Ils ont toujours défendu le concept d'un aréna au centre-ville.

Robert Brush, avocat d'Eugene Melnyk

Le projet est en pleine mutation, mais [Melnyk] a toujours espoir et explorera les options pour y arriver, explique en entrevue l'avocat embauché par CSMI, Robert Brush.

Le projet piloté par le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa, Eugene Melnyk, comporte la construction d'un nouveau domicile de 18 000 places. Le Sensplex comprendrait deux patinoires de taille conforme pour la Ligue nationale de hockey, selon les plans des promoteurs.

Axé sur un ensemble résidentiel, le projet de GRL prévoit aussi la construction de plus de 4000 logements. Il compte également deux hôtels, de nombreux commerces ainsi qu'une grande bibliothèque.

Le projet de réaménagement des plaines LeBreton à Ottawa est évalué à 4 milliards de dollars.

Une déception pour l'association communautaire du secteur

Michael Powell en entrevue à Radio-Canada

Michael Powell est président de l’Association communautaire Dalhousie

Photo : Radio-Canada

L'Association communautaire Dalhousie, qui regroupe des résidents du secteur où se trouvent les plaines LeBreton, est déçue de ce conflit. C'est un peu surprenant que deux grandes entreprises ne puissent pas se partager une part d'un gâteau, explique le président du regroupement, Michael Powell.

Ça veut tout simplement dire que ça prendra encore plus de temps avant de voir quelque chose se construire dans un secteur important de la ville.

Le conseil d'administration de la Commission de la capitale nationale a adopté jeudi une résolution qui donne aux deux groupes jusqu'à sa prochaine séance, en janvier, pour résoudre ses différends, sans quoi la CCN pourrait aller voir ailleurs.

Immobilier

Société