•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Complexe aquatique : course contre la montre à Saint-Georges pour les Jeux du Québec

Esquisse de la piscine du projet de complexe aquatique.

Le projet de complexe aquatique de Saint-Georges est estimé à 26,1 millions de dollars.

Photo : Ville de Saint-Georges

Radio-Canada

La Ville de Saint-Georges met de la pression afin de recevoir le financement promis en campagne électorale par la Coalition avenir Québec pour la construction d'un nouveau complexe aquatique.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

Sans cette infrastructure, la municipalité beauceronne ne pourra être sur la ligne de départ pour l'obtention des Jeux du Québec d'été en 2024, ce soulignerait de belle façon le 50e anniversaire du premier passage des Jeux du Québec dans la municipalité.

« Il y avait eu une participation extraordinaire. C'était plein partout. C'était le début de la reconnaissance du sport à Saint-Georges », se rappelle le maire Claude Morin.

La Ville de Saint-Georges ne pourra toutefois répéter cette expérience si elle ne se dote pas d’une piscine semi-olympique. Le bassin du Cégep Beauce-Appalaches fermera dans les prochains mois et celui de la Polyvalente de Saint-Georges n’a pas les dimensions nécessaires pour tenir des compétitions.

La piscine de la Polyvalente de Saint-Georges.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La piscine de la Polyvalente de Saint-Georges n'est pas les dimensions nécessaires pour la tenue de compétitions.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Ce n'est pas normal qu'une ville comme Saint-Georges ne possède pas de piscine.

Claude Morin, maire de Saint-Georges

La période de candidatures pour les Jeux du Québec 2024 s’ouvre à l’automne 2020. SportsQuébec visitera ensuite les milieux pour évaluer les infrastructures disponibles pour les compétitions et l’hébergement. Le site choisi sera déterminé à la fin de 2021.

Projet de 26,1 M$

Le complexe aquatique désiré est estimé à 26,1 millions de dollars. Le bâtiment serait construit à même la Polyvalente de Saint-Georges.

« Notre piscine est en fin de vie. On avait un questionnement important à savoir si on effectuait des rénovations majeures. Si oui, ça voulait dire que l’on conservait pour la municipalité une piscine de 20 mètres », explique le directeur général de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, Normand Lessard.

Le complexe aquatique serait construit sur les terrains de la polyvalente de Saint-Georges.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le complexe aquatique serait construit sur les terrains de la polyvalente de Saint-Georges.

Photo : Ville de Saint-Georges

Le projet comprend une piscine intérieure de 25 mètres avec 10 couloirs, un bassin récréatif pour enfants, un gymnase double et quatre nouvelles salles de classe. La piscine actuelle sera transformée en plateau d’entraînement pour le programme de sport-études en gymnastique.

« Tout ça fait partie d'un projet qui englobe tous les services dont on avait besoin pour les années à venir », précise M. Lessard.

« Créer des champions »

Selon l’entraîneur-chef du Club de natation régional Beauce, la piscine de la Polyvalente de Saint-Georges date de « l’époque coloniale » et est inefficace pour les nageurs.

« C'est un peu difficile pour avoir les performances qu'on voudrait et rivaliser avec les autres clubs dans toutes les autres villes », déplore Ousseynou Mbaye.

Ousseynou Mbaye, entraîneur-chef du Club de natation régional BeauceAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ousseynou Mbaye, entraineur-chef du Club de natation régional Beauce

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

On voudrait créer des champions, mais une piscine de 20 mètres n'est pas la meilleure piscine qui va nous aider à créer ça.

Ousseynou Mbaye, entraîneur-chef du Club de natation régional Beauce

La Ville de Saint-Georges s’engage à investir 5 millions de dollars dans le complexe. La participation du gouvernement du Québec attendue est de 20 millions de dollars. La Commission scolaire assurerait la balance.

« Un dossier qui me tient à cœur »

Le député caquiste de Beauce-Sud, Samuel Poulin, tient à rassurer la municipalité que le projet fait toujours partie de ses priorités.

« J'ai rencontré différentes autorités gouvernementales à ce niveau-là. Ce dossier-là suit son cours. Je vous dirais qu'il est tout sauf sur la glace », assure le député de Beauce-Sud.

Samuel PoulinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Samuel Poulin a été l'un des attachés de presse de la CAQ avant d'être élu député.

Photo : Radio-Canada

Le caquiste rappelle toutefois que son assermentation remonte à il y quelques semaines et qu’il y a « différentes étapes à respecter lorsqu'on fait de grands projets comme celui-là ».

Le maire Claude Morin mentionne que les discussions sont positives entre les deux politiciens. Il soulève cependant que le dossier est bien connu du député et qu’il doit se réaliser le plus vite possible.

« Tous les candidats se sont engagés haut et fort. Maintenant, livrez la marchandise », conclut le maire de Saint-Georges.

La municipalité de Saint-Georges a obtenu les Jeux du Québec à deux reprises, soit à l’hiver 1974 et à l’été 1979.

Québec

Affaires municipales