•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Josh Brook, une vie transformée par les Canadiens de Montréal

Josh Brook en entrevue près de la patinoire des Warriors de Moose Jaw.
Le défenseur Josh Brook, sélectionné en deuxième ronde, entend percer l'alignement du Rocket de Laval l'an prochain. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La vie de Josh Brook a carrément changé le 24 juin 2017, le jour où les Canadiens de Montréal ont fait de ce défenseur des Warriors de Moose Jaw en Saskatchewan un choix de deuxième ronde lors du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Un texte de Charles Lalande

Dans les minutes qui ont suivi sa sélection, il dit avoir reçu de nombreux messages de félicitations de parents et amis. Du même coup, il a vu son nombre d’abonnés augmenter sur ses comptes Twitter et Instagram.

Plutôt discret, l’arrière de 1,85 m et de 87 kg apprécie cet amour du public montréalais, qu’il entend conquérir au cours des prochaines années grâce à son jeu sur la patinoire, mais aussi par son désir d’apprendre le français.

Jusqu’à maintenant, son niveau de compétence en français est à l'état embryonnaire. « Je m’appelle Josh, bonjour, bon matin », dit-il avec un grand sourire rempli de nervosité.

Cette saison, le Manitobain ne va plus à l’école, préférant passer davantage de temps sur la patinoire, dans le gymnase ainsi qu’à prendre part à des activités dans la communauté de Moose Jaw.

Celui qui en est à ses derniers moments dans le hockey junior s’est fait particulièrement remarquer lors de son deuxième camp d’entraînement avec les Canadiens, en septembre 2018.

J’étais en santé, je me sentais bien, alors c’était très important pour moi de laisser une bonne impression

Josh Brook

En 2017, il n’avait pas pu se faire justice en raison d’une blessure au poignet.

À son retour en Saskatchewan, l'athlète de 19 ans a été nommé capitaine de son équipe.

Au début du mois de décembre, Josh Brook saura s’il en a suffisamment fait pour se mériter une invitation au camp de sélection d’Équipe Canada junior en vue du Championnat mondial qui aura lieu à Vancouver et à Victoria pendant le temps des Fêtes.

Le principal intéressé ne cache pas que les chances qu'il soit invité sont grandes et qu'il pourrait être retenu dans la formation qui sera d’ailleurs dirigée par Tim Hunter, son entraîneur-chef avec les Warriors de Moose Jaw.

Josh Brook en entrevue lors du camp d'entraînement 2018 des Canadiens de Montréal.L'espoir du CH, Josh Brook, vise un poste avec Équipe Canada junior. L'équipe sera dirigée par Tim Hunter, son entraîneur-chef à Moose Jaw. Photo : Radio-Canada

Une famille de hockey

Né à Roblin, située à 400 kilomètres au nord-ouest de Winnipeg, Brook a quitté sa famille et ses amis en 2013 à l’âge de 14 ans pour joindre les Hounds de Notre Dame, en Saskatchewan, d’abord dans les rangs bantam AAA avant de graduer dans le midget AAA.

Mon père [Dwayne] avait joué avec les Hounds, alors c’était cool de suivre ses traces.

Josh Brook

Son père Dwayne Brook, aujourd’hui âgé de 47 ans, a évolué pendant trois saisons dans le hockey junior, de 1987 à 1990, avec les Tigers de Medicine Hat, les Blades de Saskatoon et les Raiders de Prince Albert.

Repêché en première ronde, au quatrième rang, par les Warriors lors de l’encan 2014, Josh admet que ses deux années sur le campus des Hounds, à Wilcox, ont été très profitables. « C’était incroyable. Là-bas, tu n’as que trois choses à faire : étudier, aller au gymnase et jouer au hockey. Je me suis vraiment développé », confie celui qui explique que dès ses premiers coups de patin dans le junior, il a réalisé qu'il devait travailler sa masse musculaire.

Bien qu’il quittera la Ligue de l’Ouest à la fin de la présente saison, le nom de famille Brook n’a pas fini de faire jaser dans le circuit du commissaire Ron Robison. Son frère Jakob, 16 ans, en est à sa première saison à Prince Albert tandis qu'Aidan, aussi dans sa famille, est un espoir des Thunderbirds de Seattle.

De son côté, le grand défenseur se voit faire le saut avec le Rocket de Laval dans la Ligue américaine de hockey (LAH) avec l’objectif ultime de percer l’alignement des Canadiens de Montréal dans un avenir rapproché.

Josh Brook (gauche) et Alex Formenton (droite).Josh Brook (gauche) en action au tournoi des recrues 2018 lors d'un match entre les espoirs des Canadiens de Montréal et des Sénateurs d'Ottawa. Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Saskatchewan

Hockey junior