•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début des forages d'une centrale géothermique en Saskatchewan

Vue de l'usine géthermique avec un coucher du soleil à l'arrière-plan.
En 2017, SaskPower a signé un contrat d’achat d’électricité qui permettrait à la société d’État d’acheter de l’électricité à la centrale et de réduire les émissions de 40 % d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 2005. Photo: Exergy
Radio-Canada

Une importante centrale géothermique près d'Estevan, en Saskatchewan, a commencé des forages sur le site avec l'espoir de produire de l'électricité d'ici deux ans et demi.

Selon l'entreprise responsable de la centrale, Deep Earth Energy Production (DEEP), il s’agit de la première centrale géothermique au Canada. La géothermie connaît des débuts timides au Canada, alors que des projets de centrale géothermique voient aussi le jour en Alberta, en Colombie-Britannique et au Yukon.

Les forages serviront principalement à des fins d’essais pour la mise en place d’une installation générant 5 mégawatts d’énergie propre, soit suffisamment pour alimenter environ 5000 foyers.

Vue de la centrale géothermique depuis le ciel, photo prise à partir d'un drone.L’usine forera jusqu'à environ 3,5 kilomètres de profondeur dans la base du bassin Williston. Photo : Exergy

Un potentiel de 100 mégawatts

Selon la présidente-directrice générale de DEEP, Kirsten Marcia, l’usine pourrait potentiellement produire plus de 100 mégawatts d’énergie à l'avenir. « C'est vraiment excitant pour moi », a-t-elle déclaré.

L’entreprise souligne que l’usine pourrait produire de l’énergie renouvelable à zéro émission.

La centrale permettrait également de compenser 27 000 tonnes de dioxyde de carbone par an en produisant 5 mégawatts d'électricité, ce qui équivaut à retirer environ 7400 voitures des routes chaque année.

L'énergie géothermique utilise la vapeur d'eau chaude sous la surface de la Terre pour entraîner une turbine qui produit de l'électricité. L’exploitation de l’énergie géothermique ne produit pas de gaz à effet de serre.

Vue de drone au dessus de la centrale géothermique.L'usine coûtera environ 50 millions de dollars. La province a contribué à hauteur de 175 000 $ et le fédéral à hauteur de 1,35 million de dollars. Photo : Exergy

« C'est très ironique que ce soit notre industrie pétrolière et gazière qui ait découvert cette ressource, dit Kirsten Marcia. Nous ne saurions pas que cette ressource existe si le secteur pétrolier et gazier ne l'avait pas forée pour l'exploration pétrolière au fil des ans. »

La Saskatchewan abrite dans la région d’Estevan des aquifères sur lesquelles DEEP conduit ses activités géothermiques. Ils contiennent une nappe souterraine de saumure, de l’eau extrêmement salée, conservée sous une roche perméable, à 3 kilomètres de la surface. Pour en tirer de l'énergie ou de la chaleur géothermique, il suffit de puiser cette eau à température élevée (120 degrés Celsius), puis de la faire passer dans une turbine qui en extrait de la chaleur ou de l’énergie. L’eau refroidie est ensuite réintroduite dans l’aquifère. Elle se réchauffe rapidement au contact de la roche sur son trajet vers les profondeurs.

Source : DEEP Earth Energy Production

Les seuls risques pour l’environnement sont les fuites de saumure, qui contient plusieurs gaz incondensables, comme du dioxyde de carbone, du sulfure d’hydrogène, de l'azote ou encore du méthane.

Le plus grand puits en Saskatchewan

L'usine forera environ 3,5 kilomètres de profondeur dans la base du bassin de Williston, dans le sud de la Saskatchewan, ce qui en fera le puits le plus profond jamais foré de la province.

Kirsten Marcia a indiqué que l'usine coûtera environ 50 millions de dollars, avec une contribution de 175 000 $ du gouvernement de la Saskatchewan et 1,35 million de dollars de Ressources naturelles Canada.

En 2017, SaskPower a signé un contrat d’achat d’électricité qui permettrait à la société d’État d’acheter de l’électricité à la centrale et de réduire les émissions de 40 % d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 2005.

DEEP est une société privée de la Saskatchewan qui collabore avec Epoch Energy Development sur le projet.

Avec des informations de Cory Coleman, CBC News

Saskatchewan

Environnement