•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’abattage de loups stabilise des populations de caribous

Un loup gris avec des yeux verts

L'abattage de loups pour conserver des hardes de caribous est une mesure qui a été critiquée en Colombie-Britannique.

Photo : Associated Press / Dawn Villella

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des hardes de caribous se stabilisent dans la région de la Paix, dans le nord-est de la Colombie-Britannique, depuis la mise en place d'un programme d'abattage de loups controversé en 2015.

Une harde dans le secteur de Chetwynd qui comptait une centaine de bêtes connaît maintenant une croissance de 9 %, tandis que, dans le secteur de Mackenzie, le troupeau qui comptait 50 caribous affiche une croissance de 7 % à 14 % annuellement. De son côté, la harde Klinse-Za, à l’ouest de Hudson’s Hope, a augmenté de 15 % et compte maintenant plus de 60 bêtes.

Au total, 480 loups ont été abattus par des chasseurs engagés par la province, indique le ministère des Forêts et des Ressources naturelles.

Victoria a instauré un plan de cinq ans visant à sauver les troupes de caribous des bois en réduisant le nombre de ses prédateurs. Toutefois, la mesure a été dénoncée notamment par la chanteuse pop Miley Cyrus.

Des critiques font valoir que l’empiétement humain est responsable du déclin des populations de caribous et que peu de preuves démontrent le rôle des loups dans ce phénomène.

Des données encourageantes

Un jeune caribou au pelage blanc et brun, recouvert partiellement de neige Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un jeune caribou

Photo : iStock / JellisV

Un biologiste de l’Université de l’Alberta, Stan Boutin, qui étudie la gestion des populations de caribous croit que les données en Colombie-Britannique sont encourageantes, mais que l’abattage doit se poursuivre pour qu’elles continuent de l’être.

« Dès qu'on cesse l’abattage, le nombre de loups revient là où il était, et les populations de caribous diminuent de nouveau », explique-t-il.

La Colombie-Britannique doit décider si elle veut poursuivre cette mesure après les cinq hivers d’abattage de loups. Elle doit terminer son nouveau plan de conservation à la fin de cette année.

D'après les informations de Josh Pagé, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !