•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Netflix, Warner Bros et des satanistes s'entendent à l'amiable sur des droits d'auteurs

Sabrina, accompagnée d'un jeune homme, se tient debout devant la statue en pierre.
La statue à la tête de chèvre et aux ailes d'ange est représentée comme telle dans la série « Les Nouvelles Aventures de Sabrina ». Photo: Netflix/Warner Bros

Le différend entre L'Église du temple satanique et les producteurs de la série télévisée Les nouvelles aventures de Sabrina, relatif à l'utilisation de la statue de Baphomet dans plusieurs épisodes, a été réglé à l'amiable.

Dans un communiqué publié mercredi, L'Église du temple satanique dit que la statue de Baphomet est désormais mentionnée dans le générique des épisodes déjà tournés et ajoute que le reste de l’entente est maintenue confidentielle.

L'organisation sataniste américaine avait déposé une plainte au début du mois de novembre, réclamant 50 millions de dollars en dommages et intérêts à Netflix et à Warner Bros.

Le groupe reprochait à Netflix et à Warner Bros de ne pas respecter la symbolique de leur icône et les droits d’auteur qui auraient dû s’y appliquer.

Lucien Greaves, le cofondateur du temple satanique, déplore cependant la grande quantité de messages haineux qu'il a reçus.

Colombie-Britannique et Yukon

Procès et poursuites