•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Petite séduction » pour que des travailleurs immigrants s'établissent en Outaouais

Deux hommes discutent à un kiosque de présentation.
Une quarantaine d'immigrants qui habitent Montréal se sont déplacés dans la région pour une «activité d'arrimage». Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Une quarantaine d'immigrants qualifiés habitant la région de Montréal étaient de passage en Outaouais dans le cadre d'une « activité d'arrimage » organisée par Service Intégration Travail Outaouais (SITO) qui se tenait jeudi au Collège Heritage.

Considérant que le taux de chômage des personnes immigrantes à Montréal oscille autour de 16 %, c’est sûr qu’ici il y a des employeurs qui sont ouverts à accueillir des personnes immigrantes en Outaouais, a soutenu la directrice générale de l’organisme.

Roxana Merello a indiqué que des employeurs du domaine de l’administration, de la comptabilité, des ressources humaines et de la santé, notamment, étaient sur place pour tenter de trouver des personnes aptes et disposées à pourvoir ces postes.

Roxana Merello répond aux questions d'une journaliste.Roxana Merello, directrice générale de l’organisme SITO. Photo : Radio-Canada

C’est pour permettre à ces personnes de découvrir les avantages et les opportunités de vivre et de travailler dans la région de l'Outaouais que cette activité a été mise sur pied par le groupe.

Une présentation des services offerts et des organismes d'aide à Gatineau et en région a été faite en matinée, jeudi. En plus de cela, une présentation des entreprises de la région a été offerte à ces employés potentiels issus de l’immigration.

L’idée c’est d’inciter les immigrants qui sont à Montréal de venir s’installer ici, en région afin qu’ils puissent s’installer et s’intégrer en Outaouais avec leurs familles, a soutenu Roxana Merello.

Nombre d’organismes et d’entreprises étaient sur place pour décrire à ces potentiels nouveaux résidents de la région les différents services qui s’offrent à eux, comme les écoles, les garderies, et toutes les possibilités qu’ils peuvent avoir, a-t-elle expliqué.

La main-d’oeuvre semble bien, ce sont des gens dévoués, il y a du potentiel. La langue semble être un défi dans la région, mais somme toute c’est très bien, a pour sa part indiqué Marcel Guérin, gestionnaire et coordonnateur des ressources humaines au Collège Heritage.

De son côté, Hervé Morissette, directeur des ressources humaines pour l’entreprise Papiers White Birch, a constaté une belle ouverture.

Ça nous ouvre de nouveaux secteurs. Ça nous permet d’avoir une clientèle différente ou encore des gens avec des expériences différentes et c’est d’amalgamer ce que ces gens-là ont comme compétence et ce que nous on recherche, a-t-il dit.

Léonard Kouadio répond aux questions d'une journaliste. Léonard Kouadio, nouvellement arrivé au Canada, a participé à l'activité d'arrimage du SITO. Photo : Radio-Canada

Léonard Kouadio, originaire de la Côte d’Ivoire et arrivé au Québec le 8 octobre, prenait part à l’événement. L’ingénieur électromécanicien souhaitait découvrir la région et voir ce que je peux offrir à la région, mais surtout voir ce que la région peut m’apprendre.

On attend seulement que l’occasion nous soit donnée pour montrer ce qu’on sait faire, a-t-il dit, ajoutant qu’il croit qu’il pourra trouver son compte en région.

Avec les informations de Florence Ngué-No

Ottawa-Gatineau

Nouveaux arrivants