•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une cohabitation inusitée entre trois espèces d'ours dans le nord du Manitoba

Un ours polaire

Un ours polaire aperçu dans le parc national Wapusk le 6 octobre 2014.

Photo : University of Saskatchewan handout/The Canadian Press

La Presse canadienne

C'est une scène rarissime pour passer inaperçue. Des caméras installées dans le Parc national Wapusk ont capté des images d'ours polaires, de grizzlis et d'ours noirs partageant le même habitat.

Le chercheur Doug Clark, de l'Université de la Saskatchewan, affirme détenir la première preuve vidéo de cette cohabitation inhabituelle entre les trois espèces. « Sur le plan scientifique, cela n'a été documenté nulle part ailleurs », souligne Doug Clark dont l’article a été publié dans la revue scientifique Arctic Science.

Doug Clark et ses collègues organisent depuis 2011 des camps de recherche dans le Parc national Wapusk, dans le nord du Manitoba, le long de la baie d'Hudson. Ils y étudient les interactions entre l'ours et les êtres humains, mais leurs caméras ont détecté des mouvements surprenants.

De 2011 à 2017, ils ont répertorié plus de 400 visites des trois espèces d'ours du Canada. La plupart de ces visites, au nombre de 366, concernaient des ours polaires, mais 25 visites répertoriées étaient celles d'ours noirs, et 10, de grizzlis.

GrizzlyAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ce grizzly a été filmé dans dans le parc national Wapusk le 8 juillet 2017.

Photo : University of Saskatchewan handout/The Canadian Press

Les chercheurs parcourent cet endroit depuis les années 1960 sans jamais avoir vu les trois espèces se mélanger si régulièrement, même si Doug Clark se souvient d’avoir aperçu un grizzli dans cette région à la fin des années 1990. « À l'époque, c'était une première », déclare-t-il.

Quelque chose a changé dans cette région

Doug Clark estime que les lieux ne sont plus comme avant. Par le passé, des scientifiques ont cru que les trois espèces d'ours utilisaient peut-être le même habitat dans le Delta de Beaufort, dans les Territoires du Nord-Ouest. Cependant, cela n’a jamais été confirmé.

Au parc Wapusk, il semble que les grizzlis soient la nouvelle espèce dans la région, car les ours noirs et polaires y vivent depuis longtemps. À de nombreux endroits, la forêt boréale, un habitat idéal pour l'ours noir, s'étend quasiment jusqu'à la côte, ce qui permet aussi aux ours polaires d'accéder à la banquise où ils peuvent chasser les phoques.

D'après des aînés autochtones, les grizzlis étendent leur territoire à partir du sanctuaire Thelon Game, dans les Territoires du Nord-Ouest. Pour sa part, Doug Clark pense que la croissance des baies dans la région, ces dernières décennies, encourage les jeunes grizzlis à chercher leur propre habitat.

Nul ne connaît vraiment la raison de ces changements. Toutefois, Doug Clark dit que le changement climatique en est probablement un des facteurs. Toutefois, il n'y a encore aucune preuve que les trois espèces d'ours interagissent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Environnement