•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’arrivée d’Uber et Lyft risque d’augmenter la congestion routière

Des voitures, un autobus et des cyclistes traversent un pont.

Le pont Lions Gate, à Vancouver, fait partie des endroits où la circulation peut être particulièrement dense aux heures de pointe.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

Alors que de nombreux Britanno-Colombiens attendent avec impatience l'arrivée des entreprises de transport comme Uber et Lyft dans la province, une étude américaine démontre que ce type de service a pour effet d'augmenter le nombre d'embouteillages.

Bruce Schaller, un consultant en transport dans la ville de New York, s’est intéressé de près aux impacts des entreprises parallèles au secteur du taxi sur le trafic dans neuf grandes villes américaines.

Il reconnaît que ces services apportent une valeur ajoutée aux systèmes de transport, particulièrement pour les quartiers plus éloignés.

Mais ils ont définitivement fait augmenter la congestion dans les centres-ville de New York, de San Francisco et d’autres villes.

Bruce Schaller, consultant en transport basé à New York

À Seattle, Uber et Lyft sont responsables d’une augmentation de 151 000 kilomètres parcourus depuis leur arrivée en ville, selon Bruce Schaller.

« Jusqu’à maintenant, à Seattle, ces services ont été plutôt bénéfiques, soutient-il. C’est ce que nous observons également dans les autres grands centres urbains dans les premiers temps, mais avec leur croissance, on remarque une augmentation des problèmes de congestion. »

Selon l’auteur de l’étude, cette situation est en partie due aux véhicules qui circulent en attendant leur prochain passager. La recherche de Bruce Schaller démontre que 40 % du temps, les chauffeurs d’Uber et de Lyft se promènent sans passager.

Réglementer pour éviter les problèmes

En Colombie-Britannique, le gouvernement a annoncé qu’il donnerait l’autorité au Conseil des transports de passagers de limiter le nombre de véhicules offrant ce type de services.

D’après Bruce Schaller, pour éviter les problèmes, la réglementation devrait cibler les centres-ville et les secteurs où la circulation est plus dense.

Avec des informations de CBC News.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Circulation