•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Collège Éducacentre à la recherche de nouveaux employés

Un homme à lunettes.

Le Collège Éducacentre emploie environ 40 personnes à temps plein, en plus des employés à temps partiel, selon son directeur, Yvon Laberge.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le seul collège francophone de la Colombie-Britannique, Éducacentre, est en pleine croissance, à tel point qu'il recherche huit nouveaux employés pour répondre à la demande et développer de nouveaux programmes.

En partie grâce à des investissements supplémentaires d’Ottawa dans le cadre de son Plan d’action pour les langues officielles, le collège a reçu du financement pour poursuivre son offre de formation et créer de nouveaux programmes, notamment dans le domaine de la santé.

« Il y a plusieurs projets qui ont été acceptés en même temps », explique le directeur d’Éducacentre, Yvon Laberge, à propos du nombre de postes à combler dont certains sont à temps partiel.

Le collège s'attend à d’autres subventions du gouvernement fédéral dans un avenir rapproché et il pourrait alors avoir d'autres emplois disponibles, soutient Yvon Laberge.

Chaque année, entre 800 et 1200 personnes ont recours au service de l’établissement qui possède des campus à Vancouver, Surrey, Victoria, et Prince George.

En ce moment, une quarantaine d’employés à temps plein travaillent pour le collège Éducacentre, qui emploie aussi près de 100 personnes à temps partiel, selon le directeur.

Yvon Laberge admet qu’il est parfois complexe de recruter des employés francophones ayant une expertise spécifique en Colombie-Britannique.

« On ajoute plein de critères d’embauche qui rend la tâche plus difficile, dit-il. Cela dit, on réussit très bien à recruter d’excellentes personnes jusqu’à présent pour les différents postes qu’on a eu à pourvoir dans le passé. On est persuadé qu’on va pouvoir faire de même pour les postes qui sont annoncés et d’autres qui viendront plus tard ».

Avec les informations de Dominique Lévesque.

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation aux adultes