•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cure de jouvence pour Forillon

Photo : Parcs Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des travaux de plus de 22 millions de dollars sont menés depuis un an dans le Parc national Forillon pour donner une cure de jouvence aux équipements et bâtiments construits lors de la création du parc en 1970.

Un texte de Martin Toulgoat

Ce sont dix chantiers qui sont en cours depuis un an, ce qui représente des investissements sans précédent.

Frédéric Ste-Croix, gestionnaire des biens au Parc national ForillonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Frédéric Ste-Croix, gestionnaire des biens au Parc national Forillon

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

C'est majeur, c'est le plus gros investissement sur les infrastructures fédérales à Parcs Canada. Globalement, depuis 2009, on parle de 80 millions pour Forillon.

Une citation de : Frédéric Ste-Croix, gestionnaire des biens, Parc national Forillon

Les ouvriers profitent du printemps et de l’automne, lorsque le parc n'est pratiquement pas fréquenté, pour mettre les bouchés doubles afin de mener à terme les travaux de restauration des bâtiments de services et des infrastructures de l'aire protégée.

Nouveau bâtiment de services sur un site de camping dans le Parc national ForillonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Nouveau bâtiment de services sur un site de camping dans le Parc national Forillon

Photo : Radio-Canada

La structure des bâtiments existants est conservée, explique le gestionnaire des biens et responsable des travaux au parc national Forillon, Frédéric Ste-Croix. On parle d'une réfection complète de l'enveloppe extérieure, comme la toiture, le parement, les portes et fenêtres, mais le style architectural, qui a été développé lors de la création du parc est quand même respecté. Toutefois, on y va avec des matériaux plus modernes et plus durables.

Préservation du patrimoine bâti

La préservation du patrimoine bâti, comme la Maison Blanchette, construite avant la création du Parc, fait aussi partie de ces chantiers.

La Maison Blanchette, dans le Parc national Forillon Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Maison Blanchette, dans le Parc national Forillon

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

L'objectif de certains travaux était aussi de sécuriser et de protéger les infrastructures de l'érosion à long terme.

On n'a pas de grands défis en terme de construction, mais dans l'aménagement de nos projets et dans la vision qu'on a eue, c'est là que vient le défi. Par exemple. la plage de Cap-des-Rosiers, c'est un projet justement pour régler un problème qu'on avait d'érosion, d'entretien presque systématique de la route du Banc, explique Frédéric Ste-Croix.

Ces rénovations sont d'autant plus justifiées avec la hausse du nombre de visiteurs ces dernières années. Le parc national a attiré 165 000 personnes en 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !