•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'horaire du Bella Desgagnés fait des mécontents en Basse-Côte-Nord

Le Bella-Desgagnés décharge du matériel et des passagers au quai de Harrington Harbour

Le Bella-Desgagnés décharge du matériel et des passagers au quai de Harrington Harbour.

Photo : Radio-Canada / Louis Garneau

Radio-Canada

Le préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent, Randy Jones, déplore que le navire Bella Desgagnés n'effectue pas toujours les escales prévues dans quatre communautés isolées de la Basse-Côte-Nord.

Selon lui, les résidents de la Basse-Côte-Nord peuvent comprendre que la météo entraîne des retards à l'horaire du navire durant l'hiver.

Mais les citoyens se sentent brimés lorsque certaines communautés ne sont pas desservies, fait valoir Randy Jones, qui interpelle la direction de Relais Nordik qui opère le Bella Desgagnés.

De juste continuer de faire le mieux qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont comme météo, mais au moins d'essayer d'arrêter à tous les ports.

Le maire de Gros-Mécatina, Randy Jones.

Randy Jones, maire de Gros-Mécatina.

Photo : Radio-Canada / Louis Garneau

C'est notre transport en commun, c'est notre 138!

Randy Jones, préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent

Il s'inquiète de voir les tempêtes avec de fortes vagues plus fréquentes et plus importantes, avec les changements climatiques.

Ce n'est plus des tempêtes de 80 km/h, c'est 120, 130, puis on a vu des vagues dans le golfe Saint-Laurent de 12 mètres. C'est du jamais vu.

Le service aérien mis en place pour compenser les retards et les escales annulées est insuffisant, insiste Randy Jones.

Côte-Nord

Transports