•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SPA de Québec impose des restrictions pour l'adoption des pitbulls

Un pitbull est étendu sur le gazon, la gueule ouverte et la langue sortie.

Un pitbull couché sur le gazon.

Photo : iStock / Xesai

Radio-Canada

La Société protectrice des animaux (SPA) de Québec impose des restrictions pour l'adoption des chiens de type pitbull.

La SPA agit de la sorte non pas parce que « ces chiens sont plus dangereux, mais parce que certains les adoptent puis les retournent trop souvent ».

À de nombreuses reprises, les citoyens qui délaissent leur pitbull ignoraient par exemple la réglementation de leur municipalité ou les contraintes de leurs assurances au moment de l’adoption du chien.

Le président de la SPA de Québec, Félix Tremblay, explique que des pitbulls adoptés une deuxième fois et qui sont retournés à nouveau peuvent développer des problèmes de comportement.

« C’est un très grand stress et les animaux dans ces circonstances-là peuvent développer des problèmes de comportement. C’est la raison pour laquelle on est obligé de les aviser : “ vous devriez peut-être vérifier auprès de votre assureur, auprès de votre municipalité si vous avez le droit ”. »

Animaux de compagnie

Société