•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Grand Sudbury accepte de financer une étude en vue d’un site d’injection supervisé

Gros plan sur des mains utilisant une seringues pour s'injecter de la drogue.
Aucun échéancier n’a été fixé quant à cette étude de faisabilité, mais les élus s’attendent à ce qu’elle soit complétée d’ici un an. Photo: Radio-Canada / Dale Molnar/CBC

La ville du Nord-Est de l'Ontario versera 60 000 $ dans l'étude de faisabilité. C'est un comité d'action communautaire de la stratégie antidrogue qui sonne la charge.

Le gouvernement Ford révise présentement les sites potentiels et n’a pas encore décidé s’il financera l’initiative.

Malgré cette décision, le RLISS du Nord-Est qui représente le ministère de la Santé, et l’association canadienne de la santé mentale fourniront chacun 10 000 $.

Aucun échéancier n’a été fixé quant à cette étude de faisabilité, mais les élus s’attendent à ce qu’elle soit complétée d’ici un an.

Avec les informations de CBC

Politique municipale

Santé