•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La première témoin au procès de Dennis Oland sera contre-interrogée jeudi

Dennis Oland vu de face.

Dennis Oland en cour à Saint-Jean le 15 octobre 2018

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Le troisième procès de Dennis Oland pour le meurtre non prémédité de son père, le multimillionnaire et héritier de la brasserie Moosehead Richard Oland, s'est ouvert mercredi matin au palais de justice de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. La secrétaire de la victime est la première personne à se présenter à la barre des témoins.

Maureen Adamson était la secrétaire de Richard Oland. Lors du premier procès de Dennis Oland, qui s’est déroulé en 2015, il avait été révélé que c’est cette dernière qui avait découvert le corps de Richard Oland, gisant au sol dans un bain de sang, le matin du 7 juillet 2011.

Selon elle, Dennis Oland a bel et bien visité son père le 6 juillet 2011.

Quand je suis partie du bureau, Richard était assis à son bureau et Dennis était debout à ses côtés.

Maureen Adamson, secrétaire de Richard Oland
La secrétaire de Richard Oland, Maureen Adamson, alors qu'elle arrive au palais de justice de Saint-Jean, le 21 novembre, pour son témoignage.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La secrétaire de Richard Oland, Maureen Adamson, alors qu'elle arrive au palais de justice de Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada

Rapidement, la question du veston de Dennis Oland, une des preuves centrales du premier procès en 2015, est remise sur la table. Maureen Adamson assure que Dennis Oland portait un veston brun le 6 juillet 2011.

Plus tôt mercredi matin, Dennis Oland a plaidé non coupable à l’ouverture de son troisième procès.

Il a ensuite été question d'argent et des frais mensuels que Dennis Oland devait rembourser à son père. Maureen Adamson affirme que, après la mort de Richard Oland, elle a reçu une lettre de la banque affirmant qu'un chèque de son fils Dennis n’avait pas pu être encaissé en raison d’un manque de fonds.

Le témoignage de Madame Adamson reprendra jeudi à 9 h 30 et sera suivi de son contre-interrogatoire.

Suivez les messages Twitter de notre journaliste au palais de justice de Saint-Jean

Un deuxième procès devant jury annulé

Mardi, le deuxième procès de Dennis Oland a été annulé en raison d’irrégularités lors de la sélection du jury.

Des documents judiciaires ont dévoilé qu’un policier, Sean Rocca, a mené des vérifications inappropriées dans les antécédents des jurés potentiels.

Au début du troisième procès, la procureure de la Couronne Jill Knee a fait un exposé des faits connus. Il ne fait aucun doute, a-t-elle affirmé, que Richard Oland a été assassiné : son corps avait les traces de 45 coups, la plupart portés à la tête.

Dennis Oland avait un mobile pour commettre le meurtre, selon la Couronne, puisqu'il était lourdement endetté. Il devait verser plus de 1500 $ par mois à son père pour rembourser une dette et il devait verser une pension alimentaire de 4200 $ par mois à son ancienne femme. Il voyait d'autre part d'un mauvais oeil une liaison extraconjugale qu'entretenait son père et avait d'ailleurs demandé à un associé de Richard Oland de le convaincre d'y mettre fin.

Dans sa déclaration d'ouverture, l'avocat de Dennis Oland, Alan Gold, a affirmé que la preuve ne réussira pas à prouver hors de tout doute raisonnable que son client a commis le meurtre. Au sujet des rapports décrits par la Couronne comme « difficiles » entre le père et le fils, l'avocat a déclaré qu'il était normal pour les parents de cette génération de ne pas être amis avec leurs enfants.

L'avocat de Dennis Oland donne un point de presse en compagnie de Dennis Oland, de sa mère et de sa femme.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Par la voix de son avocat, Dennis Oland s'est dit très heureux de ce développement. Il était accompagné, lors d'un point de presse, de sa femme et de sa mère.

Photo : Radio-Canada / Catherine Allard

Il a également affirmé qu'il n'existait « aucune preuve » que les difficultés financières de Dennis Oland aient pu le pousser au meurtre.

Alan Gold a confirmé que Dennis Oland va témoigner pour sa propre défense lors de ce procès, comme il l'a fait lors du premier procès au terme duquel il a été reconnu coupable.

Un meurtre qui remonte à 2011

Le corps de Richard Oland a été découvert dans son bureau du centre-ville de Saint-Jean le 7 juillet 2011.

Dennis Oland a été inculpé de meurtre au deuxième degré en 2013. Il a été jugé en 2015, mais le verdict du jury a été annulé en appel en 2016 et un nouveau procès a été ordonné.

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers