•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mentorat comme outil pour favoriser la diversité dans la scène artistique vancouvéroise

Deux femmes asiatiques souriantes.

Megan Lau, à gauche, et Kristin Cheung, à droite, ont créé le programme de mentorat The Future pour aider les femmes autochtones et de couleur à faire leur place sur la scène artistique vancouvéroise.

Photo : Fournie par Megan Lau

Radio-Canada

Le programme de mentorat artistique The Future a reçu cette année du financement du Conseil des arts du Canada et des services culturels de la Ville de Vancouver, pour des projets portés par des artistes de couleur.

Pour Megan Lau, cofondatrice du programme créé en 2017, ce financement représente un virage important pour la scène artistique vancouvéroise. « Nous remarquons qu’une communauté d’artistes de couleur bénéficie de nouvelles occasions autour de nous, ce qui est excitant pour les participantes de notre programme, qui sont des créatrices émergentes », dit-elle.

The Future permet à des femmes autochtones et de couleurs de 19 à 25 ans qui évoluent dans un domaine lié aux arts d’en apprendre davantage sur les demandes de subventions, le réseautage ou encore la gestion d’un budget. Le programme est offert gratuitement.

Tout commence sur Facebook

Le programme de mentorat a vu le jour à la suite d’une publication mise en ligne sur Facebook par Kristin Cheung, une collectrice de fonds pour des organismes culturels. Alors qu’elle faisait partie d’un jury, elle a été choquée de constater le peu de diversité dans les projets proposés et a fait part de ses frustrations sur les médias sociaux.

Megan Lau, qui travaille dans l’industrie du cinéma et de la télévision à Vancouver, s’est sentie interpellée après avoir lu les propos de Kristin Cheung.

Les deux femmes ont alors eu l’idée de créer un programme de mentorat. « Nous avons pensé à l’impact que cela aurait eu si quelqu’un avait été là pour nous guider et nous donner un espace pour réfléchir et comprendre les choses qui nous rendaient anxieuses », raconte Megan Lau.

Simranpreet Anand, une artiste visuelle qui a participé au programme l’an dernier, juge qu’il est important d’avoir un espace réservé aux jeunes femmes issues de la diversité.

Je me suis demandé si nous étions en train de créer des espaces d’exclusion, parce que seules certaines personnes y sont admises. Mais de nombreux espaces artistiques sont principalement Blancs. Je pense que cela indique que des programmes comme celui-ci sont pertinents.

Simranpreet Anand, artiste visuelle et ancienne participante du programme

D’après une étude réalisée par le magazine Canadian Art l’an dernier, seulement 3 % des expositions individuelles au Canada étaient présentées par des femmes de couleur.

The Future recrute actuellement des participantes pour sa cohorte de l’hiver 2019. Le dernier jour pour soumettre sa candidature est le jeudi 22 novembre.

Avec les informations de CBC

Colombie-Britannique et Yukon

Arts