•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Augmentation du salaire des élus : le Parti des citoyens dépose une plainte au ministère

Les conseillers municipaux et la mairesse de Saguenay, Josée  Néron

Le conseil municipal de Saguenay lors d'une séance extraordinaire

Photo : Radio-Canada / Meghann Dionne

Radio-Canada

Le chef du Parti des citoyens de Saguenay (PCS), Dominic Gagnon, dépose une plainte au ministère des Affaires municipales en raison de l'augmentation rétroactive de salaire que les élus de Saguenay se sont donnée le 1er octobre dernier.

En plus de leur augmentation pour 2019, les élus ont eu droit à un montant forfaitaire de 10 000 $ pour couvrir les neuf premiers mois de 2018, un geste inadmissible, selon Dominic Gagnon.

Selon le chef du PCS, l'augmentation aurait dû prendre effet au moment de la résolution et non rétroactivement.

Il accuse la mairesse Josée Néron d'être insensible aux préoccupations de la population dans un contexte de hausse de taxes et de déficit.

Alors, à ce moment-là, d’arriver et d’ajouter une mesure rétroactive de cette façon-là qui va directement dans les poches des élus, on pense que le slogan "Le citoyen d’abord" n’existe plus. On pense que maintenant c’est "Se servir d’abord", explique Dominic Gagnon.

Il demande au sous-ministre des Affaires municipales, Marc Croteau, de se pencher sur la question pour émettre un blâme ou une recommandation aux élus de Saguenay.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale