•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une coproduction Mexique-Canada en tournage à Sherbrooke

Une caméra filme une jeune actrice installée dans une chambre d'enfant.
L'équipe de tournage du film « Apapacho - une caresse pour l'âme » est de passage à Sherbrooke. Photo: Radio-Canada / Anik Moulin
Radio-Canada

Le septième art est de passage dans le coin. Une équipe de tournage a installé ses pénates dans une résidence au cachet britannique de l'arrondissement Lennoxville pour tourner des scènes du film Apapacho - une caresse pour l'âme.

Pour l’occasion, une chambre d’enfant a été recréée dans l’immense maison. La réalisatrice Marquise Lepage donne ses dernières indications aux acteurs et à l’équipe technique. Tu te rappelles de ton texte? s’enquière-elle auprès de Janyève Denoncourt. Entourée d’oreillers colorés et de dessins accrochés au mur, la jeune actrice s’apprête à tourner une scène où elle peinture.

La résidence n’a pas été choisie par hasard, celle qui réalise, scénarise et produit le film, Marquise Lepage, a choisi sa ville d’adoption pour tourner les scènes. La réalisatrice du documentaire Martha qui vient du froid se considère elle-même sherbrookoise à temps partiel.

Marquise Lepage sourit à la caméra. La réalisatrice Marquise Lepage a trouvé la maison idéale pour le tournage. « On peut tous ou presque être là, il y a des endroits pour le maquillage, pour les costumes, pour la régie, c’est super agréable. » Photo : Radio-Canada / Anik Moulin

J’ai eu un coup de cœur pour cette région. J’aime beaucoup montrer autre chose que Montréal dans mes films […] je suis chanceuse, on a eu des moments magiques avec les comédiens et les lieux.

Marquise Lepage, réalisatrice, productrice et scénariste du film Apapacho - une caresse pour l'âme

Apapacho raconte l'histoire de deux sœurs qui partent au Mexique à la suite du décès d'une troisième sœur. Fanny Mallette et Laurence Lebœuf incarnent respectivement Estelle, l'aînée, et Karine, la benjamine.

Myriam Leblanc et Gabriel Sabourin incarnent les parents de la fratrie, que l’on apercevra lors de retours en arrière. Au moment de l’histoire [le père] a disparu depuis de nombreuses années, il y a une espèce de mystère qui plane sur la famille et qu’on découvrira au cours du film, a dévoilé Gabriel Sabourin.

Gabriel Sabourin et Myriam Leblanc se tiennent par la taille et sourient à la caméra. Les comédiens Gabriel Sabourin et Myriam Leblanc travaillent pour la première fois avec la réalisatrice Marquise Lepage. « C’est une personne douce, généreuse, humaine, attentive... elle a beaucoup de qualités quand même! » a affirmé Myriam Leblanc. Photo : Radio-Canada / Anik Moulin

À l'occasion de la célèbre fête des Morts, les deux sœurs vont mieux accepter leur deuil et vont du même fait porter un regard différent sur la mort. C’est l’histoire de la quête d’une guérison, a expliqué Myriam Leblanc. Dans ce voyage, elles vont être confrontées à une autre façon de côtoyer leur peine de la perte.

Tous saluent l’ambiance calme et détendue du plateau de tournage. On a vraiment le temps de faire des choses, a ajouté Myriam Leblanc. Tout le monde est zen. On a le temps de raconter une très belle histoire.

Le tournage de la coproduction Mexique-Canada a débuté en septembre dernier. La majeure partie de l’action se déroule au Mexique, mais des scènes ont aussi été tournées à Montréal et à Sherbrooke. Le résultat final devrait être sur les écrans à l’automne 2019.

Estrie

Arts