•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une enquête policière vise deux cadres supérieurs du Parlement de la C.-B.

Deux hommes aux cheveux blancs assis côte à côte.

Le sergent d'armes du Parlement, Gary Lenz (à gauche), et le greffier, Craig James, ont été escortés jusqu'à la porte de l'édifice législatif mardi matin.

Photo : CBC

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) mène une enquête criminelle en rapport avec les agissements de deux hauts responsables administratifs de l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique. Mardi matin, les deux hommes ont été placés en congé payé pour une période indéterminée.

Il s’agit du greffier du Parlement, Craig James, et du sergent d'armes, Gary Lenz, qui ont été escortés jusqu'à la porte de l'édifice en début de journée.

La nature de ce qui leur est reproché n’a pas été spécifiée pour le moment.

Interrogé à ce sujet, le premier ministre, John Horgan, soutient qu’il a été mis au courant de cette enquête lundi par le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth. Il qualifie la situation de « choquante », mais affirme qu’il n’est pas au courant des détails de l’enquête.

Selon le site du Parlement, le greffier est responsable de la direction et de l’administration de l’Assemblée législative, alors que le rôle du sergent d’armes est de veiller à la sécurité des bâtiments et des terrains du Parlement.

Alors qu'il quittait son bureau, Craig James a indiqué aux journalistes présents qu'il ne sait pas sur quoi porte l’enquête de la GRC.

« Par équité, je crois que nous aurions dû être informés de ce dont il s’agit avant d’être placés en congé administratif, dit-il. Je crois que c’est vraiment injuste, vraiment malheureux et vraiment décevant. »

Craig James prévoit avoir recours aux services d'un avocat.

Avec des informations de Tanya Fletcher.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale