•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Il y a 30 ans, la terre tremblait au Saguenay

    Téléjournal, 25 novembre 1988
    Radio-Canada

    Le 25 novembre 1988, un violent séisme secoue la province de Québec, et tout particulièrement la région du Saguenay. C'est à 30 kilomètres de Chicoutimi que l'on découvre l'épicentre du tremblement de terre d'une magnitude de 6,2. Nos archives témoignent de la peur qui s'est emparée de Chicoutimi au moment de cette secousse.

    Un fort tremblement de terre a secoué le Québec ce soir vers 18 h 50. Il a été ressenti pendant dix secondes, parfois jusqu’à une minute selon les régions, de Toronto jusqu’à la Nouvelle-Angleterre voire même jusqu’au Michigan.

    L’animatrice Suzanne Laberge ouvre le Téléjournal du 25 novembre 1988 avec la nouvelle du puissant tremblement de terre. D’une magnitude de 6,2, celui-ci est assez élevé pour être considéré comme une secousse d’importance majeure.

    Le journaliste Louis Lemieux est sur place au moment de l'événement. Il atteste de la peur générale qu’il a observée au moment du tremblement de terre et recueille les témoignages de Chicoutimiens sous le choc.

    Le violent séisme survient moins d’une semaine après une première secousse de 4,9 de magnitude qui avait touché la région.

    Une équipe de la Commission géologique du Canada s'était alors déplacée au Saguenay pour installer des sismographes portatifs dans le parc des Laurentides. Étant sur place, ils réussissent ainsi à enregistrer rapidement la seconde secousse et à repérer l’épicentre.

    Ce premier incident sismique ne prépare toutefois pas les habitants de Chicoutimi à la frayeur du deuxième tremblement de terre.

    Le lendemain, la population encore en état de choc constate les dégâts. Il n’y a heureusement aucun dommage important ni aucune blessure grave.

    On observe tout de même des fissures dans de nombreux édifices et sur les routes, et l’électricité est coupée dans une bonne partie de la ville.

    Au Téléjournal du 26 novembre 1988, l’animatrice Suzanne Laberge présente des images exclusives captées dans des épiceries de Québec et de Chicoutimi. Celles-ci saisissent la vigueur du tremblement de terre sur le fait.

    Les étagères tremblent, des objets tombent au sol, et des gens impuissants s’enlacent en guise de soutien avant de prendre la fuite.

    Avec deux séismes en l’espace d’une semaine, les résidents de Chicoutimi appréhendent un troisième tremblement de terre, qui ne se déclare finalement pas.

    Charlevoix, la région des séismes

    Le séisme du 25 novembre 1988 est le plus important à survenir dans la province en 63 ans. Le dernier enregistré s’était produit en 1925. La région de Charlevoix-Kamouraska avait alors été la proie d’un important incident sismique de 6,2 de magnitude.

    Les épicentres des tremblements de terre qui se produisent dans l’est du Canada trouvent plus généralement leurs origines dans la région de Charlevoix.

    Cela découle du fait qu’elle est considérée comme une zone sismique à risque, au même titre que la région de Vancouver dans l’ouest du pays.

    Cinq incidents majeurs, se plaçant au-dessus de la magnitude 6, ont été répertoriés dans la région depuis 1663.

    Pourquoi la terre tremble-t-elle dans Charlevoix? Il existe plusieurs théories. La plus accréditée veut que les séismes soient reliés à la chute d’une météorite il y a 350 millions d’années sur le site de l’actuel mont des Éboulements.

    À l’émission Science-réalité du 16 novembre 1986, la journaliste Solange Gagnon tente d’expliquer le nombre important d’activités sismiques s’étant produites dans la région de Charlevoix.

    Le séisme du 25 novembre 1988 a marqué la mémoire collective. Il est considéré comme le plus important tremblement de terre à se produire au Canada dans la deuxième moitié du 20e siècle.

    L’événement a également eu l’effet d’inciter différentes régions de la province à planifier, ou à tout le moins à discuter, de mesures de prévoyance.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Environnement