•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
chronique

La plupart de ces photos de coyotes morts n'ont aucun lien avec Canada Goose

Quatre photos montrent des coyotes morts et des manteaux Canada Goose.
Montage photo qui circule sur Facebook. Photo: Capture d'écran - Facebook
Jeff Yates

CHRONIQUE - Une publication appelle les internautes à ne pas acheter des manteaux Canada Goose, photos-chocs à l'appui. Mais ces images montrent-elles des coyotes tués pour fabriquer des manteaux? Plusieurs lecteurs nous l'ont demandé. Nous avons tenté de déterminer la provenance de ces clichés.

Une note avant de commencer : le but de cette chronique n'est pas de défendre ni d'accuser Canada Goose de quoi que ce soit ni de participer au débat sur la chasse aux coyotes. Mon objectif est simplement de vérifier la provenance de photos qui circulent énormément.

« Si vous achetez un manteau cet hiver, nous vous prions de ne pas choisir Canada Goose », affirme une publication en anglais qui a été partagée plus de 200 000 fois et qui circule beaucoup au Québec. La publication est accompagnée de quatre photos montrant des coyotes morts (attention, ces images peuvent choquer). Ces dernières semblent insinuer que des coyotes ont été tués pour fabriquer les manteaux Canada Goose, dont certains modèles comportent un capuchon en fourrure de coyote.

Cette publication a sans doute circulé au Québec parce que l'entreprise a ouvert un magasin à Montréal le 16 novembre, attirant des manifestations au cours de la fin de semaine (Nouvelle fenêtre).

Examinons une à une ces photos. Avertissement : elles pourraient choquer certains lecteurs.

Deux hommes sont agenouillés aux côtés d'une vingtaine de coyotes morts.Une des photos qui circulent sur Facebook. Photo : Capture d'écran - Facebook

La photo ci-haut circule sur le web depuis un moment. La première copie que j'ai réussi à trouver date de février 2012. Elle a été publiée sur un forum pour chasseurs en Nouvelle-Écosse (Nouvelle fenêtre). « Ma fille vient de m'envoyer cette image. Elle dit que la photo a été publiée sur des sites qu'elle consulte. Quatre jours de chasse au coyote en Terre-Neuve-et-Labrador, 27 coyotes tués », y affirme un utilisateur.

Quelques mois plus tard, le site de démystification de fausses nouvelles Hoax-Slayer faisait remarquer que l'image avait commencé à circuler dans des courriels à la chaîne (Nouvelle fenêtre). Dans le message viral, on affirmait qu'il s'agissait de loups, et non de coyotes. Il n'y avait aucune mention de Canada Goose.

Verdict : la première version de l'image sur le web mentionne de la chasse récréative, et elle a été usurpée par la suite pour critiquer la chasse au loup. Il semble fort probablement que l'image n'a aucun lien avec Canada Goose.

Une centaine de coyotes morts gisent sur le sol.Une des photos qui circulent sur Facebook. Photo : Capture d'écran - Facebook

La deuxième image circule quant à elle depuis 2014. On la retrouve dans un communiqué publié par des groupes environnementaux dans l'État de l'Idaho (Nouvelle fenêtre). Les activistes annonçaient avoir déposé une poursuite auprès du gouvernement de l'État pour empêcher la tenue d'un concours de chasse au coyote et au loup. Malgré la poursuite, l'édition de 2015 a bel et bien eu lieu (Nouvelle fenêtre), et Vice News rapportait que le participant ayant tué le plus d'animaux pouvait remporter 1000 $.

La photo apparaît aussi sur une page de conservation au Nevada pour dénoncer la tenue de concours semblables (Nouvelle fenêtre).

Verdict : avant d'être attribuée à tort à Canada Goose, la photo a servi pendant des années de pièce à conviction pour critiquer les concours de chasse aux États-Unis.

Des fourrures de coyotes sont cloués au mur d'une grange.Une des photos qui circulent sur Facebook. Photo : Capture d'écran - Facebook

La source de cette photo est facile à déterminer. Elle provient de la banque d'images iStock (Nouvelle fenêtre). « Des fourrures de pestes trappées par un fermier, comme des coyotes, des castors et des mouffettes, sont accrochées sur le mur d'une grange en Alberta en vue d'être vendues », peut-on lire dans la légende.

Le photographe a d'ailleurs pris de nombreuses autres photos de chasse (Nouvelle fenêtre).

Verdict : encore une fois, il n'y a aucune mention de Canada Goose. Le photographe lui-même ne fait pas cette affirmation.

Un animal gît avec sa patte prise dans une trappe. Une femme portant un manteau Canada Goose a été ajoutée dans le photomontage.Une autre des photos qui circulent sur Facebook. Photo : Capture d'écran - Facebook

Cette quatrième et dernière photo provient d'un article du tabloïd britannique, le Daily Mail (Nouvelle fenêtre). Le quotidien rapportait qu'un groupe activiste, Animal Justice Canada Legislative Fund (AJCLF), avait déposé une plainte contre Canada Goose auprès du Bureau de la concurrence du Canada. Le groupe affirmait que l'entreprise mentait aux consommateurs quand elle assurait que les coyotes utilisés dans ses vêtements étaient éthiquement trappés. Le Bureau a rejeté la plainte un an plus tard (Nouvelle fenêtre).

L'image en question provient d'une vidéo filmée par l'AJCLF, qui, selon l'organisme, montrait la cruauté des trappes utilisées pour tuer des coyotes. L'organisme assurait que le type de piège dans la vidéo était aussi utilisé par les trappeurs qui fournissent Canada Goose. Le Daily Mail, quant à lui, notait qu'il était impossible de déterminer la provenance des images.

Verdict : incertain. Il se peut que l'image montre un coyote trappé pour être revendu à Canada Goose, mais il est impossible de valider cette information. De plus, elle provient d'un organisme qui est loin d'être neutre et qui a maille à partir avec l'entreprise.

Verdict final : À part la dernière image, aucune des photos incluses dans la publication n'a de lien établi avec Canada Goose. En revanche, elles circulent depuis un bon moment sur le web. Il est donc fort probable qu'elles ont été incluses dans la publication pour la rendre plus choquante.

Vous avez vu circuler une info douteuse, une photo louche ou une citation peu crédible? Envoyez-la-moi! Vous pouvez m'écrire un courriel ou me joindre sur Facebook ou Twitter.

Fausses nouvelles

Environnement