•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autobus Maheux annonce un lien plus rapide entre l'Abitibi-Témiscamingue et Montréal

Un autobus de la compagnie Maheux roule sur la route 117 enneigée.
La liaison Abitibi-Montréal se fera plus rapidement grâce à un parcours express. Photo: Radio-Canada / Mélanie Picard

Autobus Maheux offrira un trajet express entre l'Abitibi-Témiscamingue et Montréal.

Un texte de Tanya Neveu

À compter du 1er décembre, deux trajets express seront offerts 365 jours par année, l'un à partir de Rouyn-Noranda et l'autre à partir de Montréal.

Les villes de La Sarre, Amos, Val-d'Or et Rouyn-Noranda seront desservies par le trajet à destination de Montréal.

Cet ajout a récemment été accepté par la Commission des transports du Québec.

On a trois départs par jour. Celui de l'après-midi, on l'a dédié express. Dans le fond, on a concentré notre service aux plus grandes villes pour éliminer tous les petits arrêts. Ça nous permet de raccourcir notre trajet d'une heure. On le fait en 7 h 50, explique le directeur régional pour la division autocars, François Barrette.

Autobus Maheux demandait aussi à la Commission des transports du Québec une réduction des services sur les lignes reliant Rouyn-Noranda à Val-d'Or et à La Sarre.

Ces demandes ont également été acceptées et seront effectives en février 2019.

60 ans et de nouveaux autobus

L'entreprise a aussi annoncé qu'elle investira pour le renouvellement de sa flotte d'autocars.

Ainsi, l'entreprise fera l'acquisition d'un nouveau véhicule tous les 18 mois.

Un autocar de la compagnie Maheux est stationné au terminus de Rouyn-Noranda.L'un des deux nouveaux autocars d'Autobus Maheux en circulation depuis quelques semaines. Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Autobus Maheux soulignait également son 60e anniversaire.

Le président, Pierre Maheux, avait trois ans lors de la fondation de l'entreprise.

Le gros changement, ça a été de pouvoir prendre la place du transporteur interurbain régional, qui est un autre mandat tout aussi palpitant. On connaît nos difficultés depuis quelques années, mais on est là pour le transport et non pas pour réduire nos services. On veut que les services soient maintenus avec le support des MRC de la région, raconte Pierre Maheux.

Abitibi–Témiscamingue

Transports