•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg approuve le projet d’un laissez-passer d'autobus pour personnes à faibles revenus

Un homme attend de pouvoir monter dans un autobus.
La Ville de Winnipeg a approuvé l'inclusion au budget de 2019 de la création d'un laissez-passer à prix réduit pour les adultes à faibles revenus. Photo: Radio-Canada / Austin Grabish
Radio-Canada

Le comité des travaux publics de la Ville de Winnipeg a voté mardi en faveur de la mise en place d'un laissez-passer d'autobus pour adultes à faibles revenus, lors des délibérations du budget 2019.

Le maire Brian Bowman avait annoncé ce projet lors de sa campagne électorale, le 1er octobre dernier. Cela faisait suite à une proposition de la conseillère de Daniel McIntyre, Cindy Gilroy, en 2017, alors que la décision avait été prise d’augmenter le coût des billets d’autobus.

Dans un rapport de Winnipeg Transit, le coût du programme de laissez-passer a été évalué à 5,9 millions de dollars par an. Ce chiffre prend en compte les pertes de revenus des abonnements et l’augmentation des coûts de service qu'engendrerait une hausse de la demande.

Mardi, le directeur des finances de la Ville, Scott Gillingham, a fait une apparition avant la tenue du comité pour remettre en question les projections financières du plan de transport public. Il a notamment remis en cause le fait que le plan est mis en place sans la coopération de la province, alors que Winnipeg Transit fait l'objet d’une étude pour ce qui est de son fonctionnement global.

Devi Sharma, conseiller d'Old Kildonan et membre du comité, a souligné que le projet de la Ville n’était pas suffisamment réfléchi pour pouvoir être instauré en 2019.

« Je pense qu’il s’agit d’un programme justifié, mais il reste beaucoup de travail à faire », a-t-il déclaré.

Le Centre canadien de politiques alternatives et le Conseil de planification sociale de Winnipeg ont apporté leur soutien en faveur d'un laissez-passer pour personnes à faibles revenus, tout en mettant en doute l’efficacité du projet actuel.

Le programme propose un minimum de 50 % de réduction sur le laissez-passer mensuel pour les adultes ayant de faibles revenus, soit une économie de 50,05 $ par mois.

Winnipeg Transit projette d'échelonner cette réduction sur trois ans, dans le but de réduire l’effet sur le budget de la Ville. L’entreprise entend aussi agrandir son parc de véhicules pour faire face à une augmentation du nombre d’usagers.

La section locale 1505 du Syndicat uni du transport s’est prononcée en faveur du projet, en remettant en cause la nécessité de relier la demande de plus d’autobus à la création de ce nouveau laissez-passer.

Malgré les réticences, les conseillers municipaux Devi Sharma, Vivian Santos (conseillère de Point Douglas) et Mathieu Allard (président du comité et conseiller de Saint-Boniface) ont voté pour l’insertion de la mesure dans le budget. Le conseiller de North Kildonan, Jeff Bowaty, étant quant à lui absent lors du vote.

Les trois conseillers municipaux ont cependant demandé que le comité puisse avoir un droit de regard sur la mise en oeuvre du programme.

Manitoba

Politique municipale