•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La justice rejette l’appel de Dustin Paxton

Visage d'un homme blond, jeune, le regard baissé.
En 2013, les juges ont décrit Dustin Paxton comme un psychopathe narcissique souffrant d'un trouble de la personnalité antisocial. Photo: Services de police de Calgary
Radio-Canada

L'homme reconnu coupable en 2012 d'avoir torturé et agressé sexuellement son ancien colocataire et partenaire d'affaires, dans les Prairies, continuera de purger sa peine d'emprisonnement à durée indéterminée.

La Cour d'appel de l'Alberta a débouté Dustin Paxton mardi matin et maintient la condamnation de l'homme déclaré délinquant dangereux il y a cinq ans.

En 2016, le même tribunal avait également rejeté la demande des avocats de M. Paxton d’annuler la condamnation de leur client.

Dustin Paxton a rencontré sa victime à Winnipeg, puis s'est installé avec elle à Calgary en 2008.

Pendant 18 mois, entre octobre 2008 et avril 2010, Dustin Paxton a agressé et affamé son colocataire, avant de l'abandonner devant un hôpital de Regina.

Blessée au visage, la victime ne pesait plus que 39 kilogrammes et souffrait de plusieurs fractures. Elle souffre de dommages permanents au cerveau.

« En dominant physiquement et psychologiquement cette personne vulnérable », Dustin Paxton avait installé un climat dans lequel la victime « lui devait une obéissance totale », avait déjà observé la Cour d’appel en 2016.

D'après les informations de Meghan Grant

Alberta

Justice et faits divers