•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'itinéraire du Bella Desgagnés modifié en raison de la météo

Le Bella Desgagnés
Le Bella Desgagnés Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le navire Bella Desgagnés n'a pas accosté aux quais de Saint-Augustin, La Tabatière, Tête-à-la-Baleine et Harrington-Harbour dans son voyage de retour de la Basse-Côte-Nord.

La compagnie Relais Nordik, qui administre la desserte maritime, admet que cette décision prise pour rattraper le temps perdu cause des inconvénients.

Le président-directeur général de l'entreprise, Francis Roy, explique entre autres que des passagers sont retournés à la maison en avion.

On avait cinq personnes à Blanc-Sablon qui voyageaient en amont vers La Tabatière, relate Francis Roy. Elles sont probablement chez elles à l'heure où on se parle. Il y a une problématique de transport d'un animal, d'un chien, qui lui ne peut pas prendre l'avion. Donc ça, malheureusement, Relais Nordik, on n'a pas de solution à apporter là-dessus.

Le pdg de Relais Nordik, Francis Roy.Le PDG de Relais Nordik, Francis Roy Photo : Radio-Canada

Oui ça nous affecte, c’est sûr. Considérant que le bateau n’a pas arrêté aux endroits les plus isolés sur la Côte-Nord, ce n’est pas bien reçu par la population, indique pour sa part l’administratrice de la Municipalité de Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent, Darlene Russell-Roberts.

Descente de passagers du Bella-Desgagnés au quai de La RomaineDescente de passagers du Bella-Desgagnés au quai de La Romaine. Photo : Radio-Canada / Louis Garneau

L’impact le plus majeur c’est sur le transport des passagers parce que le Bella, [sur la Basse-Côte], c’est comme un transport en commun, c’est comme l’autobus en ville, illustre Darlene Russell-Roberts.

Le Bella Desgagnés a réduit le retard sur son horaire de 60 à 42 heures et des ports de la Basse-Côte-Nord ne devraient pas être desservis de nouveau dans le prochain voyage de ravitaillement.

 On va s'ajuster en fonction de la météo, bien entendu, parce que tout ça peut être mis à péril avec la météo, note Francis Roy. Mais le plan qui a été discuté avec les intervenants, c'est qu’effectivement le prochain voyage sera aussi un voyage qui serait perturbé sur le retour en amont.

Des conteneurs de marchandises à bord du Bella-DesgagnésLe pdg de Relais Nordik, Francis Roy Photo : Radio-Canada / Louis Garneau

La directrice générale de la municipalité de Saint-Augustin, Corain Driscoll, remarque pour sa part que presque chaque automne et chaque hiver, il y a des retards du Bella-Desgagnés et moins de produits frais dans les épiceries. Jusqu’à présent, selon elle, c’est dans la moyenne en matière de réduction des approvisionnements par rapport aux années dernières.

Avec les informations de Pierre Roberge et François Robert

Côte-Nord

Transports