•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Moncton débloque d’urgence 20 000 $ pour venir en aide aux sans-abri

Un homme sur un trottoir se frotte les mains pour se réchauffer.
Plusieurs intervenants craignent que sans intervention, des sans-abri meurent de froid cet hiver. Photo: iStock

Avec l'hiver qui approche, la Ville de Moncton cesse d'attendre une aide provinciale et décide d'investir rapidement 20 000 $ pour venir en aide aux sans-abri.

C’est une urgence, clame un conseiller; ce n’est pas juste un enjeu saisonnier, ajoute une autre; ce sont des frères et des soeurs, renchérit un troisième.

Tous les conseillers municipaux étaient sur la même longueur d’onde lundi soir, à la séance du conseil municipal de Moncton : il n’est plus question d’attendre du financement provincial avant d’intervenir auprès des itinérants.

Une photo rapprochée d'un micro utilisé pour s'adresser au conseil municipal de Moncton. Il y avait consensus chez les conseillers municipaux concernant l'urgence d'offrir de l'aide aux sans-abri. Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Le débat a été lancé par le conseiller municipal Paul Pellerin. Plus tôt en novembre, avec son confrère au conseil Bryan Butler, il a quitté un comité chargé d’étudier la question, découragé.

Alors que le Canada est un des pays les plus prospères au monde, nous avons échoué à fournir de l’aide à ceux qui en ont besoin, a-t-il déclaré devant les conseillers.

Sa proposition de débloquer 20 000 $ pour venir à l'aide des sans-abri a été adoptée unanimement. Je suis ému, a-t-il lancé à la sortie de la réunion.

Un pas en avant

Il précise toutefois que la somme ne sera probablement pas suffisante pour régler la crise. Or, il était important que la ville agisse dès maintenant pour envoyer un signal positif, précise-t-il. C’est un pas en avant.

Paul Pellerin discute avec quelqu'un hors champ. Paul Pellerin a présenté la motion au conseil municipal. Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Si on se rend compte avec le temps qu'il manque toujours d'argent pour enrayer le problème, le conseiller indique qu’il déposera de nouveau une motion pour obtenir les ressources nécessaires.

On va me dire que 20 000 $, ce n’est pas assez. Je le sais! Mais il faut commencer quelque part.

Paul Pellerin, conseiller municipal de la Ville de Moncton

La Ville de Moncton va décider au cours des prochains jours dans quels réserves et budgets pourra être pigé l'argent supplémentaire. Le conseil municipal se réunira dans deux semaines pour confirmer ce nouvel investissement.

Entre-temps, des sommes déjà prévues seront utilisées.

Samedi, la mairesse de Moncton Dawn Arnold s’est entretenue avec le ministre des Finances du Nouveau-Brunswick, Ernie Steeves, afin d’obtenir de l’argent du gouvernement provincial pour régler la crise. On va essayer de démêler ça en fin de semaine et la semaine prochaine. Il faut qu’on s’adresse à d’autres paliers de gouvernement aussi, avait alors déclaré le ministre, en poste depuis seulement quelques jours.

Il y a plus d’une centaine de sans-abri à Moncton selon plusieurs observateurs. Toutefois, les refuges peinent à tous les accueillir par temps froids et ils craignent le pire avec l'hiver qui approche.

Nouveau-Brunswick

Politique municipale