•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une chute à livres qui dérange à la bibliothèque de Pierrefonds

Une maquette de l'arrière de la bibliothèque, l'hiver.

Une fois rénovée, la bibliothèque de Pierrefonds sera facilement accessible aux usagers qui ne souhaitent pas descendre de leur voiture pour rapporter leurs livres, promet-on.

Photo : Design Montréal

Radio-Canada

Les usagers de la bibliothèque de Pierrefonds, dans l'ouest de Montréal, pourront bientôt rapporter leurs livres sans avoir à descendre de leur voiture − une première au Québec. Et, contrairement à l'opposition, l'administration Plante est loin d'en être fière.

Un texte de Jérôme Labbé (Nouvelle fenêtre)

Les travaux de rénovation et d'agrandissement de la bibliothèque de Pierrefonds avancent. Lundi encore, les élus du conseil municipal de Montréal ont donné leur aval à un autre contrat dans le cadre de ce vaste projet évalué à 24,4 millions de dollars.

L'occasion était belle pour le maire de l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, Jim Beis, de se réjouir de l'avancée des travaux.

« La bibliothèque de Pierrefonds − eh oui, parce qu'on est dans l'Ouest-de-l'Île − sera la première bibliothèque au Québec à avoir une chute à livres à l'auto, imaginez! » s'est-il vanté, ce qui a provoqué quelques rires railleurs de l'autre côté du conseil municipal.

« Je me suis étouffée avec mon café en lisant ça », a déclaré quelques instants plus tard Christine Gosselin, responsable de la culture au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Admettant n'avoir appris la nouvelle que récemment sur le blogue d'un ancien élu municipal, Mme Gosselin n'a pas manqué de souligner que cette décision avait été prise par l'administration de l'ex-maire Denis Coderre − dont M. Beis faisait partie − et qu'elle avait demandé à voir les plans de la bibliothèque, quitte à modifier ceux-ci à quelques mois de l'ouverture officielle, prévue pour le début de 2019.

« C'est une aberration », a-t-elle déclaré. « La culture se targue d'être le quatrième pilier du développement durable, alors on se demande bien comment, en 2018, on peut intégrer un service de retour drive-thru dans une bibliothèque. »

« De plus, a-t-elle ajouté, les bibliothèques du 21e siècle sont financées à grande échelle par la Ville et le gouvernement du Québec pour être des "troisièmes lieux" : des lieux d'échanges, de rencontres, de socialisation, où on entre dans le bâtiment, on fait des découvertes, on échange avec ses concitoyens, et ainsi de suite. »

C'est franchement choquant.

Christine Gosselin, responsable de la culture au comité exécutif de la Ville de Montréal

Le projet est effectivement financé par la Ville de Montréal et par le ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Il prévoit qu'à terme, l'établissement, sis au 13 555, boulevard de Pierrefonds, comptera 4500 mètres carrés. Environ le tiers de l'ancienne bibliothèque sera conservé.

Les travaux, suspendus temporairement lors des inondations du printemps 2017, sont toujours en cours. L'échéancier initial prévoyait qu'ils seraient terminés pour l'automne 2018.

La rénovation de la bibliothèque ne date pas d'hier. Déjà en 2014, ses concepteurs avaient remporté le prix du magazine Canadian Architect.

Grand Montréal

Politique municipale