•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un doctorat complètement en français : une première en Colombie-Britannique

Vue du ciel sur un ensemble de bâtiments entouré d'un grand espace vert.

L'Université Simon Fraser est la première université à offrir un doctorat en éducation tout en français en Colombie-Britannique.

Photo : Université Simon Fraser

Radio-Canada

Pour la première fois en Colombie-Britannique, une université offre un doctorat en français. L'Université Simon Fraser (SFU) crée un doctorat en éducation : langues, cultures et littéracies. Le programme débutera en septembre 2019.

Un texte de Saïda Ouchaou

Grâce à cette formation, les étudiants pourront développer un regard critique sur le rôle de la littéracie et de l'enseignement des langues comme vecteurs de changement social. Les cours et les séminaires traiteront de questions actuelles liées à la diversité.

Geneviève Brisson, professeure adjointe à la SFU, explique que ce doctorat est déjà offert en anglais par des professeurs bilingues, ce qui garantit un transfert d’expériences dans sa version française.

Elle souligne qu'en Colombie-Britannique il existe trois programmes d'enseignement en français : le français de base, le français en immersion et le français langue première, et que ces programmes sont en croissance.

Il n'y a pas beaucoup de recherche sur les francophones minoritaires, sur l'immersion, sur le français de base

Geneviève Brisson, professeure adjointe, Université Simon Fraser

Mme Brisson précise que, lorsque des projets de recherche sont commencés, le fait d'avoir des étudiants en doctorat qui se lancent dans ces recherches est très dynamique, car ils apportent leurs propres centres d'intérêt et un regard nouveau.

C'est un bon moment, alors qu'on investit dans l'enseignement en français, d'avoir des gens qui viennent faire de la recherche dans différents milieux éducatifs.

Geneviève Brisson, professeure adjointe, Université Simon Fraser

Le programme se déroulant sur quatre sessions, les étudiants doivent être présents pour une durée de 16 mois. Ils peuvent ensuite travailler à distance.

Cosme Fandy, étudiant en maîtrise en éducation à la SFU, félicite son université pour la création de ce doctorat.

Avant, il n'y en avait pas et c'était difficile pour les étudiants qui sortaient. Ils étaient obligés d'aller chercher ailleurs.

Cosme Fandy, étudiant à la maîtrise en éducation, SFU

M. Fandy n'a pas encore choisi où il poursuivra son doctorat, mais il n'écarte pas la possibilité de le faire à la SFU.

Les étudiants intéressés ont jusqu'au 31 janvier 2019 pour soumettre leurs candidatures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation