•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les présidents du PQ ont l'indépendance comme planche de salut

À gauche, Jean-François Lisée, la mèche tombante, et le regard attentif, regarde à droite de l'image Pascal Bérubé, cheveux coiffés vers le haut, qui fait une moue dubitative.
Jean-François Lisée, ancien chef du Parti québécois, et Pascal Bérubé, chef intérimaire, lors d'une rencontre du parti, le 17 novembre 2018. Photo: La Presse canadienne / Graham Hughes

À l'issue de la Conférence des présidents du Parti québécois samedi, le député de Matane-Matapédia et chef parlementaire, Pascal Bérubé, affirme que le PQ, tel le phénix, saura se renouveler tout en gardant son essence : l'indépendance du Québec.

Pascal Bérubé a commenté la débâcle du parti aux dernières élections en l’attribuant à la volonté très forte des Québécois de chasser les libéraux du pouvoir. Il constate que son parti a échoué à se présenter comme l’alternative au Parti libéral.

Le Parti s’engagera à renouveler son offre politique en restant dans la même lignée.

On est des indépendantistes, on est des régionalistes, on est des sociaux-démocrates, tout ça demeure notre fonds de commerce.

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia et chef intérimaire du PQ

En réaction au bilan de Jean-François Lisée sur sa performance lors de la dernière campagne électorale, le député n’a pas voulu commenter. Les bilans : en privé, les propositions : en public, a-t-il rétorqué.

Ce qui m’importe, c’est aujourd’hui comment notre cause s’inscrit dans le quotidien des gens.

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia et chef intérimaire du PQ

Le Parti québécois doit être le lieu de rassemblement de tous les indépendantistes, croit le député. Aux analystes politiques qui jugent le virement à gauche de la formation politique pour converger vers Québec solidaire comme une erreur, Pascal Bérubé dit les accueillir, en faire lecture et réfléchir.

Pascal Bérubé ne perd pas espoir quant à la présence de la jeunesse dans les rangs du PQ. On incarne plusieurs des valeurs importantes de la jeunesse et, en même temps, elle n’est pas homogène la jeunesse.

Pascal Bérubé considère que le son parti a le devoir de répondre aux aspirations de toutes les générations. Des aspirations qui se déclament sous le parapluie de l’indépendance selon lui.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique