•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vol de narcotiques dans une pharmacie

Façade de la pharmacie Jean Coutu.
Le vol a eu lieu en pleine nuit dans cette pharmacie de la rue Racine à Chicoutimi. Photo: Radio-Canada / Rémi Tremblay

Les policiers de Saguenay enquêtent sur un vol de narcotiques survenu dans une pharmacie du centre-ville de Chicoutimi dans la nuit de dimanche à lundi.

Les voleurs ont vidé l'armoire des narcotiques qui contenait entre autres de la morphine.

Les policiers ont été avisés par la compagnie qui gère le système d'alarme.

Sur les lieux, les caméras de surveillances ont capté des images du voleur, il y a eu utilisation d’une corde pour descendre dans la pharmacie, il y a des murs percés et on voit le suspect se traîner au sol, explique le porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay, Bruno Cormier.

Selon la police, le voleur connaissait bien les lieux et savait exactement où aller dans la pharmacie pour trouver le comptoir de narcotiques.

Trou béant dans un mur vu de l'intérieur d'une pièceLe voleur a percé des murs pour s'introduire dans la pharmacie. Photo : Radio-Canada / Rémi Tremblay

Plusieurs vols de ce genre

Plusieurs vols de médicaments, particulièrement des opioïdes, ont été rapportés dans différentes pharmacies de la région.

En septembre 2017, des pharmaciens, des policiers et des acteurs du milieu communautaire ont fondé le Comité action prévention opioïde, le CAPO.

Lundi matin, une vingtaine de personnes étaient réunies pour faire le point sur la situation.

La plupart des choses spectaculaires qui arrivent comme ça, ces individus, ils sont retrouvés. Vous avez dû remarquer que dans les derniers mois, ça a été plus tranquille parce que, justement, suite aux faits qu'il y en avait eu beaucoup au cours des dernières années, il y a des individus qui ont été accusés , souligne Guylaine Rousseau, co-initiatrice du projet CAPO.

Même si tous les membres du CAPO participent bénévolement au projet, les initiateurs espèrent que le gouvernement s'implique davantage et que de premières actions concrètes soient mises en place d'ici la fin de 2019.

Saguenay–Lac-St-Jean

Justice et faits divers