•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ambulance NB : la solution proposée par Blaine Higgs dénoncée

Un plan rapproché de Blaine Higgs.
Blaine Higgs a obtenu une pluralité des voix lors de l'élection de 2018. Photo: Radio-Canada / Élisa Serret
Radio-Canada

Blaine Higgs créera un service de transferts pour les cas non urgents qui ne nécessitera pas d'équipes d'ambulanciers bilingues. Pas moins de 40 paramédicaux occasionnels deviendront des employés à temps plein pour les besoins de ce nouveau service. Ces derniers n'auront pas à être bilingues. Une décision qui inquiète des francophones du Nouveau-Brunswick.

Un texte d'Anaïs Brasier et Margaud Castadère-Ayçoberry

Blaine Higgs l’avait promis durant la campagne électorale : il s’attaque rapidement aux problèmes d’Ambulance Nouveau-Brunswick (ANB). Dans le but d’améliorer le temps de réponse des ambulances en cas d’urgence, il créera un service séparé pour les transferts de patients non urgents.

Il en a fait l’annonce, lundi, aux côtés du chef de l’Alliance des gens, Kris Austin, et du ministre de la Santé, Hugh Flemming.

Blaine Higgs fait une annonce devant des paramédicaux et une ambulance, à Fredericton.Blaine Higgs a fait l'annonce en présence de paramédicaux et du chef de l'Alliance des gens du N.-B. et son allié en chambre, Kris Austin. Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Cela laissera plus d’ambulances en poste dans les communautés pour répondre aux appels urgents. [...] Ce sera particulièrement bénéfique dans les régions rurales, a déclaré Blaine Higgs.

Ce nouveau service ne requerra pas d’équipes d’ambulanciers bilingues. Le nouveau service permettra à Ambulance Nouveau-Brunswick de déterminer à l’avance la langue de choix du patient et de déployer le personnel possédant les compétences linguistiques requises, assure le gouvernement.

Une ambulance, en hiver, est arrêtée près d'une voiture rouge.Blaine Higgs avait promis d'agir rapidement dans le dossier des ambulances lors de la campagne électorale. Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Les « compétences avant le bilinguisme »

Pour ce faire, le gouvernement progressiste-conservateur de Blaine Higgs souhaite retirer, d’ici 30 jours, la requête de révision judiciaire de la décision du médiateur John McEvoy.

En avril dernier, l’arbitre avait demandé à ANB de revoir ses politiques en matière de langues officielles. Il avait conclu que les ambulanciers devaient être embauchés d’abord selon leur ancienneté, ensuite selon leur degré de bilinguisme.

Le gouvernement libéral de Brian Gallant jugeait cependant que cette décision ne répondait pas aux exigences d’un jugement rendu en novembre 2017 par la Cour du Banc de la Reine.

Selon ce jugement, le gouvernement et ANB doivent s'assurer que les citoyens des deux communautés linguistiques ont accès à des services d'ambulance de qualité égale dans la langue de leur choix.

Les libéraux avaient donc déposé une requête en révision judiciaire du jugement rendu par John McEvoy.

C’est cette requête que Blaine Higgs souhaite retirer.

Un geste grave, selon le commissaire aux langues officielles

Des éléments de cette décision font fi des garanties constitutionnelles qui assurent l’égalité des deux langues officielles dans la province, a déclaré Michel Carrier, le commissaire aux langues officielles par intérim. En ne contestant pas cette décision, le gouvernement provincial n’exerce pas sa responsabilité constitutionnelle de protéger et de promouvoir un principe inscrit dans la Charte canadienne des droits et libertés.

Il s’agit d’un geste grave qui risque de créer un dangereux précédent.

Michel Carrier, le commissaire aux langues officielles par intérim

Je suis certainement déçu par rapport aux obligations linguistiques d’Ambulance Nouveau-Brunswick, ajoute le juriste spécialisé en droits linguistiques Michel Doucet.

Portrait de Michel Doucet Michel Doucet ne voit pas comment ce nouveau service respecte les engagements du Nouveau-Brunswick en matière de droits linguistiques. Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Le fait qu’on retire la révision judiciaire de la décision McEvoy qui donne une interprétation assez restrictive des droits linguistiques, ce n’est certainement pas une promotion des droits linguistiques, dit-il. Le fait également qu’on emploiera des unilingues, je ne vois pas en quoi ça peut améliorer la qualité des services.

Il enverra mardi une lettre aux avocats d’ANB et du gouvernement leur demandant d’expliquer en quoi l’annonce peut rencontrer les obligations qui avaient été déterminées par l’ordonnance obtenue l’an dernier. S’il ne reçoit pas de réponse à cette lettre, il évaluera la possibilité de retourner devant les tribunaux pour [...] assurer le respect de cette ordonnance.

Un pas dans la bonne direction, mais tout n’est pas réglé, selon les ambulanciers

C’est un pourcentage de la crise qui est réglé, déclare Steve Hébert, vice-président de la section locale 4848 du Syndicat canadien de la fonction publique.

Le représentant syndical des ambulanciers du Nouveau-Brunswick estime que le nouveau système pour les transferts non urgents pourra alléger la tâche des paramédicaux, surtout ceux travaillant en milieux ruraux.

Steve Hébert, ambulancier paramédical et représentant syndical.Steve Hébert, ambulancier paramédical et représentant syndical. Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Les transferts de patients vers les hôpitaux représentent environ 30 % du volume d'appels d'Ambulance Nouveau-Brunswick.

Il se dit toutefois déçu que le gouvernement n’ait pas fait d’annonce concernant les salaires et les conditions de travail des ambulanciers.

Je m’attendais à beaucoup plus de cette annonce pour la rétention et le recrutement des employés. [...] On perd des employés toutes les semaines et c’est sûr que le côté salaire est là.

Steve Hébert, vice-président de la section locale 4848 du Syndicat canadien de la fonction publique

Le nouveau système de transferts de patients sera mis en place d’ici la fin du mois de mars 2019.

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale