•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Finlande réplique à Trump : racler des feuilles ne suffit pas à prévenir les feux de forêt

Deux hommes en complet discutent sur le balcon d'un immeuble. L'un d'eux pointe deux doigts vers le ciel en souriant.
Le président américain Donald Trump (gauche) et le président finlandais Sauli Niinisto avant une rencontre avec le président russe en juillet 2018 à Helsinki. Photo: Getty Images / Martti Kainulainen

Le président finlandais, Sauli Niinisto, a indiqué ne pas savoir à quoi son homologue américain Donald Trump faisait référence lorsqu'il a annoncé que le raclage des sols des forêts faisait partie des mesures prises par son pays pour éviter des incendies.

Samedi, en visite dans une ville du nord de la Californie en proie à d’importants feux de forêt, le président Donald Trump a indiqué que la Finlande ne vivait pas ce genre de catastrophe puisque des équipes « passaient beaucoup de temps à racler, à nettoyer et à faire d’autres choses » pour garder les sols forestiers dégagés.

Le président finlandais a raconté dans une entrevue publiée dimanche dans le journal Ilta-Sanomat qu’il avait brièvement discuté avec M. Trump de gestion forestière le 11 novembre dernier lorsqu’ils étaient tous les deux à Paris pour les célébrations du centenaire de l’Armistice.

Or, M. Niinisto précise que si leur conversation a bien porté sur la question des feux en Californie et le système employé par la Finlande pour la surveillance de ses forêts, il ne se souvient pas avoir abordé la question du ratissage de feuilles.

Les commentaires du président américain ont généré beaucoup de moquerie sur les médias sociaux en Finlande.

Le pays se targue de gérer ses forêts avec une rigueur scientifique.

Avec les informations de Associated Press

Politique internationale

International