•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Franco-Ontariens préparent leur bataille contre le gouvernement Ford

Le drapeau franco-ontarien

Le drapeau franco-ontarien

Photo : Radio-Canada / Vedran Lesic

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après la consternation, les Franco-Ontariens passent à l'action. Des piliers de la communauté se rencontraient dimanche à Ottawa pour établir un plan de match et pousser le gouvernement Ford à faire demi-tour.

Près de 6000 internautes se sont inscrits auprès de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO) afin de joindre la résistance. Et la mobilisation devrait bientôt s'étendre à la rue, dit Soukaina Boutiyeb, la présidente de l'Association des communautés francophones d'Ottawa.

Il y a une date qui va bientôt être annoncée pour une manifestation, a affirmé Mme Boutiyeb, en marge de la réunion ayant eu lieu à huis clos dans les bureaux de l'AFO.

Une contestation devant les tribunaux est aussi dans les cartons. Un comité de juristes spécialistes des questions linguistiques a été formé et doit se rencontrer jeudi pour étudier la question.

On est en train de regarder les possibilités. S'il y a une façon d'aller là, c'est certain qu'on va aller là, a indiqué le président de l'AFO, Carol Jolin.

M. Jolin en entrevue dans les bureaux de son organisme.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Carol Jolin, président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario

Photo : Radio-Canada

Depuis jeudi, les Franco-Ontariens s'insurgent contre la décision du gouvernement provincial de Doug Ford d'abolir le Commissariat aux services en français et l'Université de l'Ontario français. La réunion a permis de faire converger les efforts, selon Alain Dupuis, le directeur général de la Fédération des communautés francophones et acadienne.

On ne peut pas reculer quand ça vient à nos institutions. C'est un message qu'on veut porter haut et fort à travers le pays, a-t-il relaté.

Avec les informations de Yasmine Mehdi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !