•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pharmacies n’arrivent plus à stocker un antidépresseur

Une pharmacienne recherche un médicament parmi les nombreux produits placés sur des étagères de son magasin

Une pharmacienne recherche un médicament

Photo : Reuters / Regis Duvignau

Radio-Canada

La Saskatchewan fait face depuis deux mois à une pénurie de bupropion, un antidépresseur commercialisé sous le nom Wellbutrin ou des marques génériques.

Une douzaine de pharmacies de Regina et Saskatoon ont indiqué à CBC qu’elles n'avaient plus ce médicament en stock et que leurs fournisseurs en étaient aussi dépourvus.

Selon le ministère de la Santé, quelque 12 000 personnes dépendent de cet antidépresseur dans la province.

Le buprobion aide à soigner la dépression et les troubles affectifs saisonniers.

« [Il] vous a peut-être redonné de l’énergie pour vivre, pour faire des choses, aller au travail ou poursuivre vos études », explique Sara Dungavell, une psychiatre de Saskatoon.

Il y a six semaines, le fabricant du bupropion, Bausch Health, a fait part de cette carence auprès de Santé Canada. L’entreprise, qui n’a pas expliqué les raisons de la pénurie, a confirmé à CBC que le problème était résolu et que les pharmacies de la Saskatchewan ainsi que d’autres provinces obtiendraient à nouveau du bupropion.

Saskatchewan

Santé publique