•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernière messe à la paroisse Notre-Dame-des-Oliviers de Génier, dans le Nord de l'Ontario

Une église au toît de laquelle se dresse une croix
L'église actuelle a été construite en 1997, après qu'un incendie ait détruit la précédente église. Photo: Mélanie Viau

À l'aube de son 100e anniversaire, la paroisse francophone Notre-Dame-des-Oliviers de Génier, dans le Nord de l'Ontario, célèbre dimanche sa toute dernière messe. Un déclin du nombre de fidèles ainsi que les difficultés financières qui en découlent contraignent le diocèse de Hearst-Moosonee de fermer l'entité de confession catholique.

Un texte de Bienvenu Senga

Le coprésident du conseil paroissial, Donald Viau, indique que l’entente de fermeture a été faite à l’amiable entre la communauté de Génier et le diocèse.

Il reconnaît que le faible nombre de paroissiens compliquait entre autres l’entretien de l’église.

Tous les vieux partent et les jeunes n’ont pas d’ouvrage à Cochrane, ils ne restent pas ici. On n’est plus rendu qu’à 12 [fidèles], explique-t-il.

Depuis près de quatre ans, la paroisse ne tenait d’ailleurs plus qu’une seule messe par mois, célébrée par le curé de la paroisse bilingue de la Transfiguration de Cochrane, à 10 km de Génier.

Souvenirs marquants

Le plus grand souvenir que gardera M. Viau de la paroisse est l’incendie de 1997 qui a ravagé l’église de l’époque. Il faisait partie de l’équipe de pompiers qui a tenté toute la nuit d’éteindre les flammes et se félicite d’ailleurs du fait que la communauté ait pu soutenir la construction d’un nouveau lieu de culte.

Les déjeuners aussi, c’était une belle rencontre de tout le monde, note-t-il.

Originaire du village agricole, Raymond Génier a récemment écrit l’historique de la paroisse créée en 1919, du temps de la colonisation du Nord de l'Ontario.

Il se désole de la voir mettre fin à ses activités.

C’était une paroisse rurale. On a vu nos écoles amalgamées avec les écoles de Cochrane, on a vu notre bureau de poste, notre municipalité de Glackmeyer annexés à Cochrane, l’église est le dernier joyau des affaires communautaires.

Raymond Génier, ancien résident de Génier

Après la dernière messe, le territoire de Notre-Dame-des-Oliviers sera annexé à la paroisse de la Transfiguration, qui prendra possession de l’église de Génier.

Cette dernière ne servira toutefois plus de lieu de culte.

Nord de l'Ontario

Croyances et religions