•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Honte à Doug Ford », dénonce l’ancien ministre conservateur Lawrence Cannon

Un homme avec des lunettes et une toge répond aux questions d'un journaliste dans une salle remplie de chaises.
L'ancien ministre Lawrence Cannon dénonce vertement les compressions de Doug Ford au Commissariat des services en français et dans le projet de l'université franco-ontarienne. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'ancien ministre fédéral conservateur Lawrence Cannon fustige le premier ministre ontarien Doug Ford pour ses compressions dans les services en français. M. Cannon voit dans ces récentes coupures une attaque envers les institutions démocratiques.

Un texte de Dominique Degré

L’ancien chef de la diplomatie canadienne sous le gouvernement de Stephen Harper n’y va pas de main morte pour dénoncer la décision de Doug Ford de mettre la hache dans le projet d’université franco-ontarienne et dans le Commissariat aux services en français.

Honte à Doug Ford. Je trouve ça extrêmement regrettable ce geste-là, et aussi, quant à moi, c’est un geste qu’on retrouve davantage chez les partis populistes, a lancé celui qui était ambassadeur du Canada en France jusqu’en 2017.

De passage à l’Université du Québec en Outaouais pour recevoir un doctorat honorifique, il a affirmé que l’abolition du poste de commissaire aux services en français et l’annulation du projet d’université franco-ontarienne trahissent les valeurs conservatrices.

Ce n’est pas dans l’ADN du mouvement conservateur de retrouver des coupures aussi sauvages que celles qui ont été opérées. Ce n’est pas du tout les partis conservateurs que j’ai connus.

Lawrence Cannon, ancien ministre des Affaires étrangères et ambassadeur

M. Cannon a également pressé les membres de son ancienne formation politique à prendre leur distance du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario.

J’inviterais mes ex-collègues et surtout les membres du Parti conservateur à réfléchir à cette gifle qui a été administrée par Doug Ford auprès de la communauté francophone, pas uniquement la communauté francophone en Ontario, mais la communauté francophone à travers le pays, a fait valoir M. Cannon.

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale