•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ingénierie, c’est aussi pour les filles

L'ingénierie mise en pratique pour intéresser les jeunes filles

C'est avec l'objectif de déboulonner certains mythes, dont celui voulant que le métier d'ingénieur soit un emploi réservé aux hommes, que le département de génie de l'Université de la Saskatchewan a convié 50 jeunes filles à une série de présentations sur le métier.

Au cours d’un de ces ateliers, les bénévoles ont délaissé la théorie pour l’apprentissage pratique.

Ils ont demandé aux participantes, âgées de 5 à 15 ans, de construire un camion minier à l’aide de feuilles de papier, de bâtons de bois, de tiges cure-pipe et de papier collant.

Une dizaine de jeunes filles sont rassemblées autour d'une table. Les jeunes filles avaient un peu plus d'une heure pour construire leur camion minier. Photo : Radio-Canada

Le défi : transporter un amas de diamants d’un point A à un point B, avec comme seul moteur, une balle robotisée dont les déplacements sont contrôlés à partir d’une tablette électronique.

Apprendre en s’amusant

Au fil de leurs essais, Victoria Beaven et Karrie Arsenault ont réalisé que la vitesse de leur structure mobile variait en fonction du poids de sa cargaison.

« Tu dois mettre des choses plus légères et pas plus lourdes, parce que les plus lourdes c’est très difficile de les faire bouger », explique Victoria.

Faire tomber les barrières du genre

Bien que le secteur de l’ingénierie ait longtemps été dominé par les hommes, cela ne veut pas dire qu’il leur est exclusivement réservé.

Âgée de seulement 10 ans, Emily Zeytovsky pense déjà à poursuivre une carrière dans ce domaine. « Je pense à devenir une ingénieure. Je veux construire des robots pour faire de ce monde, un endroit meilleur », dit-elle.

« C’est formidable pour moi aujourd’hui de voir et de parler avec ces jeunes filles qui sont toutes super intelligentes et qui ont l’esprit d’ingénierie. Je pense que dans le passé c’était probablement une industrie dominée par les hommes, mais il y a certainement des opportunités pour les femmes », reconnaît le directeur régional du fabricant mondial Finning, Peter Tierney.

Saskatchewan

Ingénierie