•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement fédéral s'excuse auprès de sept Premières Nations

Gros plan des visages de deux femmes accotées sur le mur, vêtues traditionnellement..
Deux femmes écoutent les discours lors de la cérémonie. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Ottawa a offert samedi ses excuses officielles à sept Premières Nations concernant les Traités Williams. La ministre des relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, s'est rendue à Rama en Ontario, afin de participer à la cérémonie.

La cérémonie commémorait le règlement d'un différend concernant les Traités Williams qui datent de 1923.

Annoncé en septembre, le règlement prévoit un versement de 1,11 milliard de dollars aux Premières Nations concernées par le gouvernement fédéral.

Les excuses sont primordiales afin de conclure un chapitre négatif et d'en ouvrir un nouveau, Carolyn Bennett, la ministre des Relations Couronne-Autochtones.

Un homme vêtu traditionnellement parle à un lutrin devant une foule. Le chef d'une des nations visées par le règlement prononce un discours lors de la cérémonie. Photo : Radio-Canada

Les sept Premières Nations visées par les Traités Williams sont : la Première Nation d’Alderville, la Première Nation des Chippewas de Beausoleil, la Première Nation des Chippewas de Georgina Island, la Première Nation des Chippewas de Rama, la Première Nation de Curve Lake, la Première Nation de Hiawatha et la Première Nation des Mississaugas de Scugog Island.

Gros plan sur un homme assis qui écoute. Il porte un chapeau avec une plume attachée à celui-ci. Un homme Ojibway écoute les discours lors de la cérémonie. Photo : Radio-Canada

Les Traités Williams ont permis le transfert de plus de 20 000 km2 de terres situées dans le Centre-Sud de l’Ontario au gouvernement canadien. En échange, les Premières Nations ont reçu des paiements uniques en argent.

Toronto

Autochtones