•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les « clubs de bagarres » d’adolescents de plus en plus présents, prévient un directeur d’école

Une capture d'écran d'une vidéo où l'on peut distinguer un élève au chandail blanc qui piétine un élève au sol.
Une capture d'écran d'une vidéo où l'on peut distinguer un élève au chandail blanc qui piétine un élève au sol. Photo: Radio-Canada
CBC

Une nouvelle vidéo montrant un affrontement violent entre deux adolescents près d'une école secondaire d'Ottawa inquiète les administrateurs d'établissements scolaires qui veulent mettre fin au phénomène de batailles organisées entre les jeunes.

Le nouvel extrait de deux minutes publié sur les réseaux sociaux mercredi montre deux garçons qui se donnent de violents coups de poing et coups de pied pendant que des dizaines d’autres jeunes les regardent en les encourageant.

L’un des deux pugilistes empoigne son rival et lui assène un coup sur le nez. La vidéo prend fin lorsqu’un des garçons tombe à la renverse en se tenant le nez.

Un autre affrontement a été filmé devant une rangée de casiers, supposément dans une école de la région.

Une « éclosion » de bagarres

Dans une lettre adressée aux parents d’élèves de l’École secondaire South Carleton, le directeur Bill Arden écrit qu’il a été mis au courant d’une éclosion de bagarres ou d’organisations de bagarres durant les périodes de dîner hors du terrain de l’école.

Selon M. Arden, ces affrontements ont lieu depuis les deux dernières semaines.

La direction de l’école croit que la plus récente vidéo a été filmée près de South Carleton, mais elle n’était pas en mesure de confirmer si les étudiants impliqués fréquentent l’établissement.

Selon la lettre de M. Arden, les participants à ces combats organisés vont rarement se désister, en raison de la pression qu’exercent leurs pairs.

C’est un constat désolant de voir ces comportements chez nos adolescents, et ce n’est pas un phénomène unique à South Carleton.

Bill Arden, directeur, École secondaire South Carleton

Des accusations criminelles possibles

M. Arden prévient les adolescents désireux de se battre qu’ils pourraient faire face à des accusations criminelles. Il a également encouragé les parents à parler à leurs enfants des dangers de se battre, pour les dissuader de participer aux bagarres ou de les filmer.

Le Service de police d’Ottawa soutient pour sa part que ses agents en milieu scolaire font enquête pour identifier les jeunes qui se battent dans les vidéos.

La semaine dernière, un autre extrait vidéo montrant quatre adolescents en train de frapper un de leur pair jusqu’à ce qu’il perde conscience a fait surface sur Internet. Les policiers ont identifié les assaillants et ils pourraient faire face à certaines accusations.

Agression

Justice et faits divers