•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éducation sexuelle : l'identité de genre est une « théorie libérale », selon les conservateurs

Deux portraits juxtaposés.

Tanya Granic Allen et Doug Ford

Photo : Radio-Canada / David Donnelly/CBC News

Radio-Canada

Les membres du Parti progressiste-conservateur (PCC) de l'Ontario ont adopté une résolution visant à définir l'identité de genre comme une « théorie libérale ». Les conservateurs étaient rassemblés à Toronto pour leur congrès annuel ce week-end.

Dans la résolution proposée par l'ancienne candidate à la chefferie et la présidente du groupe Parents As First Educators, Tanya Granic Allen, on peut y lire que l'identité de genre est une théorie non scientifique et controversée, notamment.

Ces notions étaient enseignées dans les écoles ontariennes sous le gouvernement de Kathleen Wynne. Celles-ci permettaient notamment aux jeunes de comprendre que des personnes transgenres vivent dans leur société.

La résolution indique que l'identité de genre ne sera plus incluse dans le curriculum scolaire de la province.

Cette résolution n'est toutefois pas contraignante pour le gouvernement, et les membres du PCC ont seulement adopté la mesure afin de pouvoir en débattre au prochain congrès.

Par le passé, Mme Granic Allen s'est dite ouvertement contre l'avortement et le mariage gai.

Déception

Une conseillère scolaire d'Ottawa ouvertement transgenre et ancienne candidate pour le NPD de l'Ontario, Lyra Evans, se dit très déçue de cette prise de position.

Je pensais vraiment qu'en tant que société nous avions terminé avec le débat à savoir si les personnes transgenres existent ou non, indique-t-elle.

Mme Evans espère que différents conseils scolaires, dont le sien, le conseil scolaire public anglais d'Ottawa-Carleton, s'opposeront à cette résolution.

La conseillère estime d'ailleurs que cette position va à l'encontre de la reconnaissance des personnes transgenres dans la Constitution canadienne.

Le chef du Nouveau Parti démocratique du Canada, Jagmeet Singh, a également dénoncé la résolution.

Même son de cloche chez son homologue provinciale, Andrea Horwath, qui croit que cette décision est dangereuse.

Toronto

Éducation