•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dossiers de l'Estrie vus par les députés caquistes

François Bonnardel, ministre responsable de l'Estrie, et Gilles Bélanger, député caquiste d'Orford
François Bonnardel, ministre responsable de l'Estrie, et Gilles Bélanger, député caquiste d'Orford Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La Coalition avenir Québec (CAQ) a tenu son premier caucus régional vendredi à Sherbrooke. Si plusieurs sujets d'actualité ont été abordés durant la rencontre, le ministre responsable de la région de l'Estrie, François Bonnardel, a aussi tenu à rassurer les Estriens.

Nous serons immensément présents parce qu’on a des élus, a lancé celui qui est aussi ministre des Transports et député de Granby.

Certains élus étaient inquiets au début de peut-être ne pas avoir de ministre présent à Sherbrooke, mais, aujourd'hui, première annonce : André Bachand sera notre président de caucus pour les députés de l'Estrie et Geneviève [Hébert] épaulera André comme vice-présidente, a-t-il précisé.

Une fois cette annonce faite, l’actualité a rapidement rattrapé les députés caquistes. Voici un bref aperçu des dossiers qui ont été abordés.


Des caméras pour surveiller les trains

Il y a un peu plus de deux semaines, le Bureau des transports du Canada a décidé de retirer le transport du pétrole par train de sa liste de surveillance. À la suggestion de la Coalition des citoyens engagés pour la sécurité ferroviaire, une caméra installée près des rails surveille ce que contiennent les convois ferroviaires.

La Coalition aimerait étendre l’initiative à travers le Québec. Si la Fédération québécoise des municipalités veut d’abord un avis juridique avant d’agir, le ministre Bonnardel, lui, ne s’est pas montré fermé à l’idée.

Je pense qu’il y a encore énormément de crainte partout au Québec. Cette tragédie de Lac-Mégantic, on ne veut pas la revoir nulle part au Québec. Si les municipalités décident d’aller de l’avant pour augmenter leur protection, leur sécurité, nécessairement on ne peut pas les empêcher de le faire, a répondu M. Bonnardel.


La voie de contournement à Lac-Mégantic

Un autre enjeu de sécurité ferroviaire a été abordé, celui de la voie de contournement. Questionné sur sa volonté de porter la voix des citoyens qui demandent à ce que soit modifié le tracé, le député de Mégantic, François Jacques, a été clair.

Écoutez, la voie de contournement a été annoncée il y a plusieurs mois, ça presse pour qu'elle soit faite. C'est un enjeu de paix social. C'est sûr qu'il y a des gens qui vont être affectés par la nouvelle voie, mais va falloir la changer de place de toute façon, a-t-il résumé.


Les premiers répondants

Autre dossier dans le collimateur : celui des pompiers premiers répondants, qui demandent au ministère de la Santé de rembourser certaines dépenses liées au service.

Je ne connaissais pas honnêtement cette problématique pour les premiers répondants. Je leur ai assuré que j’amènerais ce dossier à Québec pour être capable de voir de quelle façon ils pourraient obtenir une rencontre pour faire valoir leurs revendications, a répliqué M. Bonnardel.


À tous ces dossiers de circonscription s'ajouteront très bientôt les travaux parlementaires. La première session débutera le 27 novembre prochain.

Estrie

Politique provinciale