•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'existence d'une entente implicite entre Blaine Higgs et l'Alliance des gens semble se confirmer au Nouveau-Brunswick

Blaine Higgs et Kris Austin, chefs respectifs du Parti progressiste-conservateur et de l'Alliance des gens.

Blaine Higgs et Kris Austin, chefs respectifs du Parti progressiste-conservateur et de l'Alliance des gens.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'existence d'une entente implicite entre les progressistes-conservateurs et l'Alliance des gens semble se confirmer au Nouveau-Brunswick. Blaine Higgs affirme qu'il travaille en collaboration avec le parti de Kris Austin, alors qu'il laisse de côté les députés du Parti vert.

Depuis l'arrivée au pouvoir des progressistes-conservateurs, Blaine Higgs semble avoir resserré les liens avec l'Alliance des gens du Nouveau-Brunswick.

Nous avons eu plusieurs discussions, dit M. Higgs, au sujet de Kris Austin.

Le premier ministre, qui avait promis de collaborer avec tous les partis, n'a jusqu'ici collaboré qu'avec l'Alliance, au détriment du Parti vert.

Blaine Higgs a dit qu’il ne voulait pas qu’il y ait des débats dans chaque rencontre, ce qui explique l'exclusion du chef du Parti vert, David Coon, dans les rencontres touchant le problème des ambulances ou bien sur la taxe carbone.

Nous allons partager nos décisions avec les autres partis une fois qu’elles seront prises.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

De plus, les progressistes-conservateurs ont consulté l’Alliance des gens avant la présentation du discours du Trône, mais pas les autres partis.

Collaborer sur certains enjeux

Blaine Higgs dit souhaiter collaborer avec les verts, mais seulement sur les enjeux où les positions du Parti vert se rapprochent de celles des progressistes-conservateurs.

David Coon, vu de profil, accorde une entrevue

Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, David Coon

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Ce n’est pas de la collaboration, déplore M. Coon. Pour moi, c'est important d'avoir une conversation sur tous les enjeux.

De son côté, l'Alliance des gens semble dire que ses rencontres avec le premier ministre se portent bien, entre autres sur la question des ambulances.

Mais si le parti de Kris Austin connaît des progrès dans le dossier des ambulances, les Néo-Brunswickois devront attendre jusqu'à lundi pour en savoir davantage.

Blaine Higgs ne veut pas dire, aussi, si les droits linguistiques seront touchés par sa décision.

Avec les informations de Michel Corriveau

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale