•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FQM soutient Grenville-sur-la-Rouge dans son combat contre Canada Carbon

Une pancarte pour montrer l'opposition à la mine.
Le projet de Canada Carbon a suscité de l'opposition et est devenu un enjeu électoral (archives). Photo: Radio-Canada / Denis Babin
Radio-Canada

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) a annoncé vendredi un don de 10 000 $ à Grenville-sur-la-Rouge pour l'aider à se défendre contre la compagnie minière Canada Carbon, qui la poursuit pour 96 millions de dollars.

La somme provient du Fonds de défense des intérêts des municipalités de la FQM.

On se croirait au 19e siècle alors que les minières pouvaient intervenir à leur guise sur le territoire québécois, a déploré le président du Fonds, André Genest, par voie de communiqué.

Il va falloir que les entreprises qui souhaitent exploiter nos ressources naturelles cessent de menacer les municipalités.

André Genest, président du Comité du Fonds de défense de la Fédération québécoise des municipalités

Selon M. Genest, qui est également préfet de la MRC des Pays-d'en-Haut, une défaite de Grenville-sur-la-Rouge serait un danger pour l'ensemble des municipalités québécoises dont le sous-sol contient des ressources.

Rappelons que la semaine dernière, une juge de la Cour supérieure du Québec a rejeté la requête de Grenville-sur-la-Rouge, qui lui demandait de déclarer abusive la poursuite de 96 millions de dollars déposée contre elle.

Le président de la FQM, Jacques Demers, croit pour sa part qu'une révision de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme est nécessaire pour en soustraire la prédominance des claims miniers, pétroliers ou gaziers sur les schémas d'aménagement du territoire.

Canada Carbon réagit

Dans un courriel envoyé à Radio-Canada, un porte-parole de Canada Carbon a affirmé que la minière n'était pas « surpris[e] que certaines personnes et organisations au Québec se rangent du côté de GSLR [Grenville-sur-la-Rouge], une petite communauté qui se défend contre une grande entreprise minière abusive ».

« Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité », a cependant fait valoir Pierre Bouchard.

Nous attendons avec impatience notre journée au tribunal où nous pourrons fournir la preuve que nous nous sommes conformés à la loi et qu’ils ne l’ont pas fait.

Pierre Bouchard, porte-parole de Canada Carbon

Canada Carbon souhaite exploiter une carrière de marbre et une mine de graphite à ciel ouvert sur le territoire de la petite municipalité des Laurentides.

Ottawa-Gatineau

Procès et poursuites