•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élan de solidarité envers la caravane de migrants à Toronto

Des migrants de la caravane en direction des États-Unis à bord de camions, à Irapuato au Mexique

Quelque 5000 migrants ont pris la route des États-Unis le 13 octobre à San Pedro Sula au Honduras, fuyant la pauvreté et la violence des gangs criminels.

Photo : Reuters / Go Nakamura

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plusieurs organismes se mobilisent à Toronto pour appuyer les milliers de migrants de la caravane qui a quitté l'Amérique centrale il y a un mois avec l'objectif d'entrer aux États-Unis.

Patricia Flores, une immigrante du Honduras qui a maintenant la citoyenneté canadienne, se sent interpellée par la situation. C'est une crise humanitaire et nous aimerions voir des actions concrètes de la part de notre gouvernement. Nous sommes tous responsables de cette crise, dit-elle.

L'événement, qui a lieu vendredi soir au centre-ville de Toronto, est organisé par plusieurs organismes, dont Personne n'est illégal [No One is Illegal], SickMuse et Poder. Des immigrants, des militants, des observateurs de retour du Mexique et des artistes prendront la parole pour sensibiliser les gens à la réalité de ces migrants.

Plusieurs organismes participent à une soirée à Toronto pour sensibiliser les gens à la réalité de la caravane de migrants.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs organismes participent à une soirée à Toronto pour sensibiliser les gens à la réalité de la caravane de migrants.

Photo : Radio-Canada

L'objectif de la soirée est également d'expliquer le contexte sociopolitique qui force ces migrants à quitter leur pays. L'impact physique, économique, psychologique et social sera également au coeur des discussions. Une délégation de témoins abordera leur plus récent voyage au Mexique pour accompagner les migrants lors de leur trajet. Les témoignages offriront un regard sur leur vulnérabilité.

Des actions artistiques en solidarité

Selon les organisateurs, près de 2000 enfants se trouvent dans cette caravane de migrants. Des activistes qui reviennent du Mexique ont passé deux semaines avec ces enfants lors du périple. Ils ont ramené une bannière avec les dessins de ces enfants.

De jeunes Canadiens étaient invités à dessiner à leur tour vendredi soir sur une nouvelle bannière qui sera envoyée au Mexique prochainement. Un geste de solidarité, expliquent les participants sur place.

Des enfants font des dessins sur une bannière qui sera envoyée au Mexique pour soutenir les migrants, à la frontière des États-Unis.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des enfants font des dessins sur une bannière qui sera envoyée au Mexique pour soutenir les migrants, à la frontière des États-Unis.

Photo : Radio-Canada

Des dessins réalisés par des enfants de migrants au Mexique.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des dessins réalisés par des enfants de migrants au Mexique.

Photo : Radio-Canada

Un événement similaire a aussi lieu à St. Catharines en Ontario et à Montréal.

Les migrants, partis du Honduras il y a plus d'un mois, continuent d'affluer vers la frontière américaine. Ils étaient près de 2000 jeudi à Tijuana, et des milliers d'autres doivent les rejoindre dans les prochains jours.

Certains devront toutefois attendre des mois dans cette ville du nord-ouest du Mexique avant de pouvoir entrer aux États-Unis, puisque les douaniers américains ne traitent qu'environ 100 demandes d'asile par jour au principal poste frontalier de San Diego.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !