•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alphabet laisse tomber les robots humanoïdes

Un robot Schaft se promène dans l'herbe.

Les robots bipèdes de Schaft étaient conçus pour porter secours à des victimes lors de catastrophes.

Photo : Capture d'écran YouTube

Radio-Canada

Alphabet, la maison-mère de Google, a décidé de mettre fin à ses activités de développement de robots bipèdes.

En 2013, l’entreprise avait acheté deux jeunes pousses spécialisées dans les robots : Boston Dynamics et Schaft. Elle a vendu la première l’an dernier et vient de décider de fermer Schaft, faute d’avoir pu la revendre.

Lors de l’acquisition de Boston Dynamics par SoftBank en 2017, l’entreprise japonaise devait aussi racheter Schaft, mais la transaction n’a jamais abouti.

« À la suite de la décision de SoftBank de ne pas procéder à l’acquisition de Schaft, nous avons exploré plusieurs options, mais nous avons finalement décidé de cesser les activités de Schaft », a déclaré une porte-parole d’Alphabet au média japonais Nikkei Asian Review.

Les robots bipèdes de Schaft étaient conçus pour porter secours à des victimes lors de catastrophes. Ils s’étaient d’ailleurs illustrés lors d’une compétition de robots de secours organisée par Darpa, l’agence de recherche du Pentagone, en 2013.

Les ambitions de Google en matière de robots ont pâti du départ d’Andy Rubin, qui dirigeait la division robotique, en 2014.

Avec les informations de BBC News

Robotique

Techno