•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'École St. Michael's rapporte un troisième « incident » à la suite d'une allégation d'agression sexuelle

Des parents d'élèves devant une école.

Les parents d'élèves se sont rendus à l'école pour rencontrer les responsables de l'établissement scolaire, vendredi, à 14 h et à 18 h.

Photo : Radio-Canada / Farrah Merali

Radio-Canada

L'école privée de St. Michael's a alerté la police de Toronto pour un troisième « incident » dans le cadre d'une enquête en cours sur une agression sexuelle. Huit élèves ont été expulsés et un élève a été suspendu.

L'école privée pour garçons a déclaré que la police enquêtait actuellement sur un troisième « incident troublant », à la suite d'allégations selon lesquelles un garçon aurait été agressé et un autre agressé sexuellement. Les deux attaques auraient été filmées.

Les parents d'élèves se sont rendus à l'école pour rencontrer les responsables de l'établissement scolaire, vendredi.

L'école n'a pas révélé d'informations supplémentaires, mais selon les responsables, des intervenants sont sur les lieux pour venir en aide aux élèves, aux professeurs et au personnel.

Dans un courriel envoyé aux parents des élèves plus tôt cette semaine, le directeur de l'école secondaire, Greg Reeves, faisait plutôt état de deux événements très sérieux qui ont enfreint le code de conduite de l'établissement.

Il y a eu beaucoup de questions par rapport à notre traitement de l'affaire et à la série d'événements aboutissant à l'expulsion de huit élèves et à une suspension à la suite de deux violations graves du code de conduite pour les élèves, écrit l'école St. Michael's par voie de communiqué.

Deux sources policières ont déclaré à La Presse canadienne que le premier incident avait impliqué des membres de l'équipe de basketball qui auraient intimidé un étudiant dans les toilettes de l'école.

Selon ces sources, un deuxième incident impliquant l'équipe de football aurait eu lieu dans les vestiaires.

Un groupe de garçons aurait retenu un autre élève et l'aurait agressé sexuellement avec un manche à balai.

Les deux événements auraient été enregistrés par vidéo et diffusés parmi les élèves de l'école.

Nous comprenons et partageons la colère et la désolation que de tels actes horribles puissent se produire dans notre école.C'est inacceptable et cela ne respecte pas les principes que nous nous efforçons [d'appliquer].

Communiqué de l'École St. Michael's

À la suite de ces événements, l’école a déclaré avoir reçu une menace et pris des mesures pour assurer la sécurité des élèves.

Les policiers étaient sur les lieux de l'établissement jeudi et vendredi.

Appel à témoins

De son côté, la police de Toronto ajoute qu'une vidéo de la présumée agression circule en ligne.

Les policiers demandent au public de ne pas la partager, affirmant qu'il s'agit de pornographie juvénile.

Radio-Canada n'a pas vu la vidéo.

Avec les informations de CBC, et La Presse canadienne

Toronto

Éducation