•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4e homicide de l'année à Gatineau : « On est dans un monde de fous », dit une proche de la victime

Johnny Normand dans une ruelle.
La victime de l'homicide survenu jeudi, rue Saint-Paul à Gatineau, est Johnny Normand, 20 ans. Photo: Facebook/johnny.normand.9

La famille et les amis de Johnny Normand, 20 ans, sont atterrés par sa mort, survenue jeudi dans une résidence de la rue Saint-Paul, dans le secteur de Gatineau.

La conjointe du père de Johnny Normand, Céline Fréchette, a affirmé que les dernières heures ont été éprouvantes pour la famille de la victime. C’est assez rough. Hier, on a eu une soirée très intense, a-t-elle dit.

Selon elle, Johnny Normand était un garçon super fin, à l’écoute. Il était toujours présent et toujours là pour aider, a-t-elle confié à Radio-Canada.

Céline Fréchette répond aux questions d'une journaliste au palais de justice de Gatineau. Céline Fréchette, conjointe du père de la victime. Photo : Radio-Canada

On est dans un monde de fous, a-t-elle soupiré, peinant à s'expliquer pourquoi le fils de son conjoint a perdu la vie.

Triangle amoureux?

Selon Mme Fréchette, celui-ci aurait été la victime d'un triangle amoureux, mais les policiers ne confirment pas cette information.

Son hypothèse veut quel’ancien copain [d'une fille soit] revenu pour chercher ses choses. Johnny, malheureusement, était présent. Il a été appelé à la rescousse pour protéger cette fille-là et malheureusement pour lui ça s’est terminé par un événement tragique.

Un homme de 22 ans arrêté

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a arrêté vendredi matin un homme de 22 ans, David Emond, en lien avec l'homicide survenu jeudi. L'arrestation a eu lieu dans une résidence du secteur de la Pointe-Gatineau.

Le suspect est accusé de meurtre au deuxième degré et est toujours en détention, selon les policiers. Il devait comparaître en journée vendredi.

La photo en noir et blanc d'un jeune homme portant une casquette et un capuchon.David Emond est accusé du meurtre de Johnny Normand. Photo : Courtoisie

Il aurait commis son crime seul, sans complice, et connaissait sa victime, a relaté le SPVG dans un communiqué de presse.

Par ailleurs, l'accusé n'était pas connu des milieux policiers, a affirmé Patrick Kenney, agent relationniste du SPVG.

Johnny Normand a été trouvé gravement blessé dans une résidence vers 9 h jeudi matin. Il présentait des « blessures sérieuses » et a été transporté à l'hôpital, où son décès a été constaté.

L'enquête du SPVG se poursuit. Le corps policier a indiqué que plusieurs autres démarches seront effectuées au courant des prochaines heures.

« On ne pouvait pas le croire »

Des amis de la victime venus soutenir la famille au palais de justice, vendredi matin, se sont souvenus de lui comme une personne altruiste.

Au début, on ne pouvait pas le croire, a raconté Sébastien Brodeur, chez qui la victime a habité pendant deux ans par le passé.

Deux personnes répondent aux questions de journalistes au palais de justice de Gatineau. Les amis de la victime se souviennent de lui comme une personne généreuse et altruiste. De gauche à droite, Alejandro Alacarz et Sébastien Brodeur. Photo : Radio-Canada

De son côté, Alejandro Alacaraz, qui a déjà rencontré le suspect, a indiqué que ce dernier aurait été violentpar le passé. M. Brodeur abonde dans le même sens : Il était colérique, ça on le savait, mais on ne savait pas jusqu’à quel point il pouvait l’être.

On espère que justice va être rendue, ont conclu les amis endeuillés de Johnny Normand.

Avec les informations de Mireille Langlois

Ottawa-Gatineau

Homicide