•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Taxe sur le carbone : le Nouveau-Brunswick demande le statut d’intervenant

Blaine Higgs donne une conférence de presse

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, veut intervenir dans la contestation judiciaire de la taxe carbone au Canada.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Radio-Canada

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, annonce que la province va demander le statut d'intervenant dans la contestation judiciaire de la taxe carbone du fédéral engagée par l'Ontario et la Saskatchewan.

L'Ontario s'est joint à la cause de la Saskatchewan à titre d'intervenant, tout en présentant sa propre contestation judiciaire.

Durant la récente campagne électorale, Blaine Higgs a promis de suivre ces deux provinces dans leur démarche de contestation parce que, selon lui, la taxe carbone du fédéral coûtera des emplois au Nouveau-Brunswick sans même réduire les émissions de gaz à effet de serre de la province.

Le gouvernement fédéral a annoncé, le 23 octobre dernier, son intention d'imposer une tarification du carbone au Nouveau-Brunswick et à quatre autres provinces à compter du 1er janvier 2019. Ottawa a annoncé du même coup que les revenus qui seront générés par la tarification du carbone n'iront pas au trésor public, mais plutôt aux contribuables sous forme de paiement de l'incitatif à agir pour le climat.

Le plan proposé par le gouvernement libéral sortant, soit de verser une partie des recettes de la taxe sur l’essence et le diesel à la lutte contre les changements climatiques, a été jugé insuffisant par Ottawa.

Blaine Higgs a l’intention de proposer bientôt un nouveau plan qui, selon lui, atteindra les cibles du fédéral sans hausser les taxes que paient les consommateurs.

Plan imminent pour Ambulance NB

Blaine Higgs estime avoir trouvé une solution à la pénurie d'ambulanciers dans la province. Il présentera son plan à ce sujet lundi.

Jeudi, l'Alliance des gens du Nouveau-Brunswick disait être satisfaite de cette solution.

Avec des renseignements de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale